Rechercher dans ce blog

vendredi 7 novembre 2008

Vacances à rallonge...

Et oui, ami enseignant ployant sous le joug pesant du savoir à transmettre : tu as repris le chemin de l'école (du collège, du lycée...) voyant avec amertume s'éloigner de toi les jours de farniente pendant lesquels ton cerveau a pu bénéficier d'un repos bien mérité... Allez, faut s'y r'mettre. Tu ressasses en boucle notre bon Boileau :
"Hâtez-vous lentement ; et, sans perdre courage,
Vingt fois sur le métier remettez votre ouvrage :
Polissez-le sans cesse et le repolissez
Ajoutez quelquefois, et souvent effacez."
Tu as bien conscience de la grandeur de la tâche, mais en bon randonneur, tu évites de regarder trop souvent le sommet, te contentant de mettre avec obstination un pied devant l'autre, chassant de tes pensées le calendrier qui ne t'annonce de nouvelles vacances que dans plusieurs semaines... D'ailleurs, à l'instar de Voltaire tu te dis que "le travail éloigne de nous trois grands maux : l'ennui, le vice et le besoin"... et tu as mille fois raison.

Sache cependant, ami enseignant, que par les bienfaits de l'internat dans lequel je travaille, structure ne permettant pas, des élèves, le retour "en pointillé" (deux jours d'écoles / we / un jour d''école / férié)...
JE SUIS ENCORE
EN VACANCES !!!
(Yéééé !)
Et ce, jusqu'à mercredi prochain !!!

Non mais attends, je compatis ! Si, si ! Ch'uis pas comme ça moi, à me moquer, à la ramener et tout et tout ! Je pense à toi ! La preuve en est : ce post plein d'empathie et de compassion. Voilà. Je vais me recoucher... Bonne journée !

1 commentaire:

Je Rêve a dit…

Grrrrr...
Coquine, va !
Moi qui étais bien reposée par ces vacances, me voilà à nouveau sur les rotules en ce vendredi soir... les habitudes reviennent vite.
...
Bonne fin de vacances, alors ?!