Rechercher dans ce blog

mardi 4 novembre 2008

Star rouge

Allez, encore un conte réécrit, pour le plaisir de partager les créations de nos chères têtes blondes :

"Il était une fois un petit garçon qu’on appelait « la Petite Veste Rouge », parce qu’il portait jour et nuit un blouson de cuir rouge. Un jour, il alla porter une bouteille de vin et un fusil laser à sa grand’mère. Il s’y rendit à pied, par le bois. Soudain, il eut une idée : il utiliserait ses bottes de propulsion, celles qui lui permettaient de survoler sept lieues d’un coup. Mais un loup volant de la pire espèce, sorti de nulle part, fit son entrée. Il aperçut le garçon de loin. Il le connaissait bien : ça faisait des mois qu’il le voyait passer, et même qu’il le suivait, à l’occasion. Il se dit :
« Il va voir de quel bois je me chauffe ! Mon ancêtre s’est fait avoir par une petite crapule dans son genre. Je vais m’y prendre autrement et j’arriverai – moi – à manger l’enfant et la grand’mère. »
On entendit son fameux cri « AOUUUUU !!! », et il partit à toute allure chez la vieille. Bien entendu, il la mangea puis prit sa place. La Petite Veste Rouge arriva à son tour, sonna et entra. L’enfant demanda à sa grand’mère comment elle allait, puis commença un dialogue bien connu de tous, car la Petite Veste Rouge savait ses classiques, et ça ne lui avait pas échappé, cette soudaine métamorphose de sa Mère Grand.
« Oh, Grand’mère, que vous avez de grandes oreilles !
- C’est pour mieux t’entendre mon enfant…
- Oh, Grand’mère, que vous avez de grands bras !
- C’est pour mieux te câliner, mon enfant !
- Oh, Grand’mère, que vous avez de grands yeux étonnés, dit le petit gars, le canon de son arme laser sur la tempe du loup.
- C’est… c’est… bon, tu m’as eu à ton tour, dit le loup en bégayant. Récupère ta grand’mère, et finissons-en ! »
La Petite Veste Rouge étourdit le loup d’un coup de laser très doux, lui ouvrit le ventre avec un flux laser plus vif, sortit son aïeule puis cautérisa la plaie, toujours au laser.
Le loup fut éjecté d’un grand coup de pied bien placé, et prié de ne plus jamais y revenir, ni aucun de ses descendants.
On n’entendit plus jamais parler de lui. Et la Petite Veste Rouge put regagner sa maison tranquille, avec ses bottes à propulsion, mais sans le fusil laser, laissé à la vieille femme… au cas où."

4 commentaires:

Je Rêve a dit…

Héhéhééé, ça ce sont les contes futurs !
J'aime beaucoup aussi, n'oublie pas de féliciter l'auteur !

Mistinguette a dit…

Oui, dans les possibilités de transformation, il y avait "changer d'époque". J'aime bien celui-là...
Je félicite bien évidemment les auteurs, et me demande toujours qui est le plus fier au final : eux ou moi ?

Anonyme a dit…

je crois surtout que ses petits ont eu une excellente maikresse en cm1 et que le résultat se fait nettement ressentir en CM2...quelle instit, vraiment, une des rares qui arrive sans doute à faire le programme avec une volonté et un acharnement sans faille...
donc bravo pour l'instit de cm1!!!

l'autre S de st C

Mistinguette a dit…

J'ai toujours pensé que l'autopromo avait du bon ! Hahaha !!!