Rechercher dans ce blog

jeudi 27 janvier 2011

La gaffe de ma vie !

Salut Ami lecteur.
Je m'apprêtais à répondre à la question du weekend de mon ami Yann lorsque je me suis dit qu'en fait, je pouvais tout aussi bien vous partager cette anecdote : d'une pierre deux coup.

La question était : Quelle a été la situation la plus gênante que vous ayez vécue avec l'un de vos amis?

Ma plus grande gaffe, c'est ma plus grande honte. J'y pense encore souvent. Et ça n'était pas avec un ami mais avec une élève.
C'était il y a quatre ou cinq ans. Une de mes élèves de CM2 vient me chercher dans le hall : Maîtresse, y'a Marjo qui pleure dans les toilettes !
Marjo, c'était à l'époque une toute petite petite fille style angelot du XIXème s. Il ne lui manquait que les ailes sur le dos : joues rondes et roses, cheveux blonds, courts et bouclés et grands yeux bleus.
Je vois cette mini-fille sur des mini-toilettes, pleurer toutes les larmes de son corps. Des sanglots à n'en plus finir.
Je m'accroupis face à elle et la questionne sur son si gros chagrin. Peine perdue : elle continue à sangloter, le pantalon sur les chevilles, inconsolable.
A bout d'arguments, voyant qu'il était bientôt 16h00, je lui dit que c'est "bientôt l'heure des mamans", qu'il faut qu'elle se calme, qu'elle va rentrer à la maison.
Et je répète mon argument massue : bientôt l'heure des mamans, la délivrance !

...

Voyant qu'elle ne s’apaise toujours pas (!), je vais à la recherche de sa maîtresse légitime en me disant que, décidément, moi, maîtresse de CM2, je n'avais vraiment pas le mode d'emploi pour les TPS minus crapouillots...
Je trouve enfin l'enseignante ad hoc et lui explique la situation. Elle me révèle alors que cette toute petite fille, cette Marjo mignonnette, c'est la plus jeune des trois soeurs qui viennent tout juste de perdre leur maman, morte d'un cancer fulgurant : cette dame que nous avions vue au début de l'année, qui nous avait appris sa maladie au bout de quelques semaines et que nous avions vu dépérir au fil du temps... très vite... trop vite. Cette dame qui avait écrit un journal de vie, chaque jour, relatant ses espérances et ses angoisses jusqu'à la veille de sa mort ; et que son mari nous avait fait lire ensuite. Nous avions été toutes prises aux tripes à sa lecture.

...

C'est à cette petite fille-là que j'ai dit "c'est bientôt l'heure des mamans" !
J'y pense à chaque fois que je la croise à l'école.
Elle n'a pas l'air de m'en avoir gardé rancune ! :o/

Et maintenant, pour que je me sente moins seule dans ma bouillasse, tu peux, Ami Lecteur, à ton tour, raconter ta plus belle gaffe (je marche sur les plates-bandes de Yann, aïe aïe aïe !).
Elle peut être largement plus drôle, ça nous changera les idées ! :o)


12 commentaires:

Bellzouzou a dit…

ouuuuch! ça va être dur de faire mieux!!!;-)

Mistinguette a dit…

> Bellzouzou
Merci merci ! Je savais que je pouvais conmpter sur toi pour me consoler !

Tili a dit…

Arrrrg !
Mais j'imagine combien c'est dur, parfois, pour les maîtresses.
Je sais que quand j'étais en chimio, les maitresses de mes filles les ont ramassées à la récré, en larmes, consolées, enveloppées d'amour.
Dur dur parfois.

Je Rêve a dit…

Je ne sais pas faire le smiley qui se mord les lèvres.

Nan mais tu mets la barre vachement haut, aussi !!!

titane a dit…

Aoutche! La belle gaffe en effet!

Mistinguette a dit…

> Tili, Je rêve et Titane
Merci, à vous aussi : je me sens très soutenue, là !
Et vous ? Pas la moindre petite gaffe à nous mettre sous la dent ? Même légère ? Cocasse ? Burlesque ? Ridicule ???

Proctor ... a dit…

Ah ouais tout de même... on lit ta note attendant avec impatience l'heureux dénouement , la chute rocambolesque teintée de légerté et de candeur et "BAM" !! prend ça dans les dents ...

Bon alors moi je ferais cours, j'avais un élève bloqué dans son fauteuil roulant, et le jour où il a appris que ce serait définitif, le croisant dans la cour, je lui lance un machinal "ça roule?!" ...

mamyvette a dit…

alors, là Proctor!!!! c'est de la gaffe, 1ère classe!
j'ai bien dû en faire??? je ne me souviens que du jour où j'ai dit à un petit "machin, ton papy vient te chercher" bon, c'était son papa! (la maman super jeune, moderne, m'avait prévenu qu'elle ne viendrait pas à 16h30, ss rien préciser, et à l'heure des "mamans", je vois un vieux monsieur!!!)
il y a aussi la collègue, qui à la fin d'un rdv, en disant au revoir demande, "c'est pour quand le bébé?", la maman n'était pas enceinte! mais c'est un classique!

Poulpy a dit…

Bon, pour te consoler, pour ma première année avec une classe de CE2, j'avais décidé de faire une carte pour fête des mères/fête des pères (après avoir vérifié sur mon registre qu'il n'y avait pas de situation gênante). Au moment de rédiger la carte, une de mes élèves commence à se renfermer, puis à pleurer franchement, je ne comprennais absolument pas pourquoi, et d'un coup elle est partie en courant dans le couloir. C'est une de ses copines qui m'a expliqué: "Mais maîtresse, elle a pas de papa". En fait, l'homme enregistré comme responsable légal, qui portait le même nom qu'elle, c'était le frère de sa mère, elle était de père inconnu. Et moi, voyant qu'il avait le même nom, et qu'il était dans la case "père", je ne m'étais jamais posé de question >_<

Bellzouzou a dit…

@ poulpy: mais dans ce cas présent, la maman n'avait rien fait pour te faciliter le travail, hein...!moi ça m'exaspère les situations compliquées qui ne sont pas clairement expliquées en début d'année...franchement écrire le nom de l'oncle à la place du père...(qu'en dirait Dr Sigmund, hein?)

Babeth a dit…

Ben dites donc, vous mettez la barre vachement haut!!! Pas de souvenir de grosse gaffe, mais un joli lapsus y'a quelques jours : au lieu de me présenter à quelqu'un comme Babeth, auxiliaire de vie, ma langue a fourché et je me suis présentée comme "auxiliaire de vieux"... gloups!

Mistinguette a dit…

> Proctor
Voilà, voilà... je savais bien que je n'étais pas la seule à en faire, des gaffes !

> Mamyvette
Je trouve bien plus gênant la seconde situation... gloups !
Ca m'a rappelé Madounette lorsqu'elle était en MS qui m'avait annoncé que la remplaçante s'appelait Grosse Marie ! En réalité, j'ai su le soir-même qu'elle se nommait Rose-Marie :oD

> Poulpy et Bellzouzou
Oui, je suis d'accord que là, tout était fait pour "enduire avec de l'erreur" la pauvre maîtresse ! Pas cool ! Cela dit, moi, j'ai la moitié de cas compliqués et douloureux dans ma classe. Aussi, quand arrive la fête des mères et des pères, je fais "fête des parents" et j'explique qu'on donne son cadeau à qui on veut, qui on aime, qui on voit ! Une année, c'est le prof de sport qui a hérité du bricolage en question ! :o)

> Babeth
Auxiliaire de vieux, trop fort !
Et même si c'est criant de réalisme, c'est quand même plus joli de dire auxiliaire de vie !!! :o)

>