Rechercher dans ce blog

jeudi 6 janvier 2011

Babies !

Salut Ami Lecteur !
Aujourd'hui, c'était ma rentrée. Le jeudi est toujours un jour plus tranquille : un milieu de semaine et seulement 3/4 de la journée à assurer, parce que cours d'anglais de 14 à 15h assuré par notre super intervenante d'origine ukrainienne qui tient la classe d'une main de fer ! Ce qui me laisse cette heure-là pour souffler. En classe, histoire d'appuyer la gestion de groupe, mais à mon bureau... !

Ça ne s'est pas trop mal passé comme journée. Il faut dire qu'Al est absent. Jova aussi, ce qui est plus inquiétant, étant donné que toute la famille est portée manquante depuis lundi, et que la mère est peu fiable (signalement l'an passé - elle a déjà dit à ses enfants à la Toussaint qu'ils quittaient l'école... puis s'est ravisée, pour une obscure raison). Les services sociaux sont sur le coup. Espérons que ce ne soit qu'une histoire de vacances prolongées...

Remarque, pour revenir au coeur du sujet de cette note, je dis "plutôt bonne journée", alors qu'en début de matinée, pendant le temps de travail personnalisé (cf. pédagogie Maria Montessori et Père Faure pour les connaisseurs), Zozo s'est pris les godillots dans les pattes d'Ow, qui est tombé, aspergeant de sang le plancher de la classe. Évidemment, Zozo s'est marré. C'est systématique chez lui : si quelqu'un est en difficulté, il rigole comme un neuneu... Et donc, qu'a fait Ow ? La rage lui a donné l'énergie du désespoir (ou le contraire !) et il s'est jeté, sanguinolent, sur Zozo, histoire de lui arracher les yeux et de lui apprendre, du même coup, la compassion.
Je commence à être très habituée de ces situations : j'ai ceinturé Ow et l'ai emmené à l'écart, suivi de Zozo à qui j'avais ordonné de mettre ses pas dans les miens. Et je les ai confiés, séparément, à la secrétaire, en attendant que Madirlo s'en charge : l'un au fond du couloir, l'autre près de l'accueil.

La suite de la matinée s'est plutôt bien déroulée. Mais évidemment, j'ai retrouvé mes bagarreurs dans le hall pendant la récréation : c'est pas parce que tu colles un gamin dans un coin qu'il y reste, sous nos latitudes, hein ! Il a fallu que j'insiste ! :o/
Mais bon, dès le déjeuner, ils étaient à nouveau copains comme cochon. Et ça, c'est pas forcément une bonne nouvelle !

Ce qui me surprend, c'est que je suis partie ce soir plutôt contente de ma journée... Je crois que je m'habitue à cette violence à fleur de peau qui surgit à tout bout de champ. Et je ne sais pas vraiment si c'est une bonne chose !

...

Bon, et là, tu te demandes pourquoi cet article s'appelle babies, hein ?
Et bah, c'est parce que j'étais partie pour te raconter comment l'enseignante de CP avait annoncé sa grossesse à sa classe cet après-midi... Mais en même temps, je voulais quand même te donner quelques nouvelles du CE2... et que l'un dans l'autre, je me suis légèrement étendue sur mon nombril personnel.
Alors la charmante anecdote des édentés du CP, et bien ce sera pour un autre jour ! :o)
Cho !

6 commentaires:

Armand a dit…

Chère Mistinguette,
Je visite souvent les blogs d'enseignants car ils écrivent correctement et que je n'ai jamais pu m'adapter au langage SMS (pour rester gentil).
Les profs qui résistent à la vie en ZEP, SEGPA... ont souvent un moral "en béton" et le bon caractère "qui va avec".
Les autres s'arrangent pour se faire muter dès qu'ils le peuvent.
Citation: "Les gens sérieux et considérés se refusent à croire qu'ils partagent avec la canaille l'usage des sept péchés capitaux." (Bernanos)
Autrement dit, les gens trop sérieux sont aussi des faux-culs!
Amitiés

Anonyme a dit…

Méheu ! Moi je veux savoir ce qu'à dit la maîtresse de CP !

Anonyme a dit…

Méheu ! Moi je veux savoir ce qu'à dit la maîtresse de CP !

Yemen

mamyvette a dit…

je suis contente que tu sois contente de ta journée......
parfois, ce qu'on trouve "normal" paraît bizarre pour d'autres!

Je Rêve a dit…

Et c'est moi qui ai une rentrée sur les chapeaux de roues ??

La suite, la suite !

Mistinguette a dit…

> Armand
Moi, je dois être un peu foll'dingue : c'est moi qui ai demandé à venir dans cette école ! :o)

> Yemen
Ca vient, ça vient ! :oD

> Mamyvette
Euh... tu me trouves bizarre ? ;o)

> Je rêve
Oui, c'est sûr, on est repartis comme en 40 ! Hauts les coeurs !