Rechercher dans ce blog

mercredi 17 mars 2010

Des nouvelles de Choupette

Ceux d'entre toi, Ami lecteur, qui lisent ce blog depuis quelques mois, savent que Choupette est une élève que je n'oublierai pas de si tôt. Je crois qu'il ne se passe pas une semaine sans que je me demande si le signalement fait en juin a porté ses fruits, si Choupette souffre moins du harcellement et de la maltraitance morale de sa moche-mère, et si le collège qui l'a accueillie et dont on ignore tout a saisi rapidement le problème de cette famille...
Et bien figure toi que nous avons eu des nouvelles la semaine passée.
Vers 19h15, jeudi dernier, une dame téléphone à l'internat : une certaine Soeur Marie-Quelquechose... Elle dit qu'elle appelle de la part de Choupette qui voudrait parler à la Directrice d'internat. Il se trouve que c'est précisément elle qui a décroché. On lui passe Choupette qui, aussitôt, se déverse en suppliques révoltées, angoissées, désespérées : elle dit qu'elle ne veut plus rentrer chez elle, que c'est fini, qu'elle n'en peut plus, qu'elle ne rentrera plus, non, plus jamais, que c'est insupportable, que...
La Dird'int reçoit ce raz-de-marée dans la figure, sans préparation : elle est submergée, essaye de rassurer, de soutenir comme elle peut... Puis la Soeur reprend l'appareil et se renseigne : Un signalement a été fait à l'école ? Oui oui oui, appelez Notredirlo, elle vous en enverra une copie !
Personne n'a l'idée de donner ou demander le nom de l'établissement secondaire dans lequel est Choupette... Et la conversation se finit sur une promesse de la Soeur "d'aller jusqu'au bout"...
On ne sait pas qui appelait.
...
On ne connait pas le collège concerné. On peut juste supposer, vue l'heure, que c'est un internat.
...
Personne n'a rappelé Notredirlo.
...
...
...
J'ai comme un noeud à l'estomac.
Je ne peux que me redire ce que j'ai écrit ici-même : je n'ai pas laissé partir mon élève sans avoir tiré un premier signal d'alarme. Le père n'a pas entendu notre mise en garde pressante. Mais la personne qui tirera le second signal s'ajoutera à notre alerte et pèsera d'autant plus. Allez, Soeur Marie-Quelquechose, agissez sans attendre !

10 commentaires:

Anonyme a dit…

Ca pince le coeur cette histoire là. Même si je ne connais pas cette petite fille, je pense très fort à elle et espère que ça va s'arranger rapidement.

Yemen

Mimi-Je Rêve a dit…

Est-ce que tu -ou ta dirlo- ne peux pas essayer d'appeler un par un -ouiii, je sais bien...- les collèges avec un internat autour de chez vous et demander si Choupette est bien scolarisée chez eux ? ça en fait sans doute beaucoup, mais vous finirez bien par la trouver, et demander "innocemment" si le signalement suit son cours ?
Ce n'est pas dans vos prérogatives je sais bien, mais on peut parfois les dépasser ces prérogatives, juste parfois, quand c'est justifié, quand on s'inquiète... ?

Mistinguette a dit…

En fait, c'est exactement ce que nous sommes en train de faire.
Avec une autre piste d'enquête : Mamoitié professionnelle s'est rendu compte lors du tout premier rendez-vous avec la Moche-mère et son époux qu'elles avaient passé une partie de leur scolarité secondaire ensemble...! Et à la dernière réunion d'anciennes du collège en question, Mamoitié a tapé la discute avec une autre ex-collègienne qui est très copine avec la Moche-mère... par là, on pourrait peut-être apprendre deux ou trois choses...

Ludo a dit…

Et bien... Pas réjouissant le sort de cette pauvre choupette... J'espere que ton homme arrivera à trouver où elle se trouve...

Citronnelle a dit…

Petite info pour Ludo : Celle que Mistinguette appelle Mamoitié est sa moitié professionnlle, c'est à dire celle qui complète son mi-temps!

:)

Anonyme a dit…

Il n'y a pas de trace dans un dossier quelque part, pas de double de l'exeat (je ne me souviens pas si l'établissement est indiqué), si j'ai bien compris les deux établissements sont dans le privé, par le diocèse il y a peut être une trace du signalement et son suivi.
Il ne doit pas y avoir beaucoup de collège privé avec internat tenu par des sœurs.
Une idée ! le médecin scolaire, lui relater "les nouvelles de chouppette" quitte à ce qu'il plonge dans ces dossiers, en mettant un peu la pression....
Ca m'énerve, un bout d'chou demande de l'aide et .....
Enfance et partage 0800 05 1 2 3 4

Mistinguette a dit…

Je pense qu'on va trouver. Et puis, à priori, Choupette a trouvé une oreille attentive dans la Soeur Marie-Trucmuch qui a appelé chez nous. Je veux croire en elle !

*Kati* a dit…

C'est bizarre... j'ai pensé justement à elle récemment, à propos de je ne sais plus quel post!

Ça fait froid dans le dos!! Mais le n° de tél qui a appelé? il est pas affiché? enregistré? impossible de l'avoir par Francetélécom?
Et la religieuse? pourquoi elle ne s'est pas présentée (avec le nom de son établissement)? c'est comme ça qu'on fait normalement...

Bon, en même temps, comme il l'a été dit, les collèges avec internat tenu par des sœurs, il ne doit pas y en avoir des masses... Le diocèse, c'est aussi une bonne piste...
Bonnes recherches! Tiens-nous au courant, hein!

Em et Ben et M a dit…

bon ben au moins, on sait qu'elle n'est pas enfermée dans une cave...

Bidulette à Couettes a dit…

Je pensais à Choupette de temps en temps quand je venais sur ton blog... Comme tout le monde, j'aurais préféré avoir des nouvelles franchement bonnes le jour où tu nous en donnerais.
Bravo à vous de ne pas la laisser tomber et de continuer vos recherches, une pensée pour toutes les Choupettes qui ne trouvent pas forcément le soutien dont elles auraient besoin.