Rechercher dans ce blog

vendredi 4 septembre 2009

Aïe !

...Et voilà, ami lecteur : je devrais être en classe en ce moment...
J'y serais si je n'avais trouvé au travers de ma trajectoire ce matin un filet pendouillant du pont sous lequel je passe, juste dans la descente où on va vite sur son vélo pour remonter la pente qui suit...

Résultat : épaule fracturée et donc immobilisée, je ne sais même pas pour combien de temps. La gauche heureusement, mais bon. Aïe aïe aïe ! C'est douloureux...

Je me réconforte en me disant que ça aurait pu être pire... hein ?!

...
Et ne va pas me dire que ça devient une habitude chez moi, hein ! Ni "jamais deux sans trois" : je compte stopper la série noire là, tout de suite, maintenant.

Bon. Je ne vais pas raconter toutes les circonstances malheureuses de cet accident avec humour et dérision comme tu pourrais t'y attendre, ami lecteur ; car vois-tu, l'une des conséquences de ma chute, et non la moindre, c'est que je suis condamnée à taper d'une seule main, la droite, si tu suis bien... et que c'est donc long, fastidieux et terriblement agaçant...

Tu peux à présent, toi qui as la chance d'avoir l'usage de tes deux mains, te répandre en commentaires longs, nombreux et compatissants ! C'est un excellent complément aux anti-inflammatoires et aux antalgiques !

13 commentaires:

mamyvette a dit…

2 jours de boulot, avec 3 adultes por 18, 15, 21 élèves!!!!!!!
moi, je dis chapeau!!!!!! qui dit et surtout fait mieux!

Mistinguette a dit…

Mais Mamyvette ! Tu es partout ! A Grumeauland ET ici : Le don d'ubiquité, ça n'est pas donné à tout le monde !

mamyvette a dit…

et oui, la bloggeuse,
en folie, c'est moi.
à plus tard et repose-toi.

Mimi-Je Rêve a dit…

Waouh.
Bah alors, quelle idée ? Faut pas faire ça !!!
Du coup je vais faire super attention, parce qu'en général quand je me fais mal tu te fais mal, et vive versa, donc... Bon, je n'ai pas de vélo, ça limite les risques, et je vais faire super gaffe aux filets qui pendrouillent.

"Repos" -je commence à te connaître !- forcé jusqu'à quand ?
Tu n'as plus qu'à t'entraîner à taper avec les orteils -bonjour les crampes !!!-

Je compatis très fort et t'envoie une bise-magique-qui-guérit, mais je suis pas certaine qu'elle soit efficace dans tous les cas... mais bon, on ne sait jamais ! ;-)

josephine a dit…

Eh ben dis donc, c'est pas de chance! Bon, au moins, tu peux encore pédaler.
Pour ce qui est de taper d'une seule main, ne t'en fais pas trop. Ce n'est pas si dur!
Je tape avec un seul doigt (l'index droit pour être précise)et j'en suis à mon 444ème article sur mon blog.
Le doigt va bien, merci!

Marie Hélène a dit…

J'ai pas compris, y quelqu'un qui a essayé de t'attraper avec un filet !

Bellzouzou! a dit…

ma pôv'!
courage!

Tartelette a dit…

Bon courage et bon repos à toi mistinguette !!! On va devoir écrire 2 fois plus sur nos blogs pour te faire passer le temps !!
biz !!

Em et Ben et M a dit…

Ma pôv' Mis'! je me répands donc en commentaires compatissants: tu inventes vraiment tout et n'importe quoi, y compris au péril de ta vie, pour coller à notre réputation de grosses feignasses toujours en vacances :oD

Vivement que tu retrouves l'usage de tes deux mains afin que nous ayons tous les détails de cette croustillante aventure. En attendant, gros bisous qui guérissent tout.

Comme je suggère Tartelette, je vais tâcher de mettre à jour notre blog pour t'aiser à passer le temps ;-)

pat a dit…

Non ??? tu fais exprès ou quoi ? 3 adultes pour 6 enfants tout ptits et tout mignons et tu trouves le moyen de te faire arrêter ? Ma grand mère aurait dit "c'est le Bon Dieu qui te punit" ... d'être aussi vernie.
Repose-toi bien, y a du boulot qui t'attend ...!

sylvette a dit…

ben ça alors ! Et en plus, tu travailles quand même, maintenant !
J'imagine que tu as trouvé un autre moyen de transport, pour le moment.

C'est le genre d'accident de vélo que je n'aurais jamais imaginé... Bon, il est où, ce filet, que je ne me le prenne pas à mon tour ?

En tout cas, bon rétablissement !

Mistinguette a dit…

> Sylvette
Ne t'inquiète pas : la première chose que j'ai faite, entre deux sanglots de douleur et de rage impuissante, à peine arrivée à l'école et avant que Madirlo. ne m'amène à la clinique d'en face, c'est de lui faire appeler la police afin qu'ils s'assurent que la voirie fasse le nécessaire.
Nous sommes repassées par là lorsqu'elle m'a raccompagnée chez moi en début d'aprèm. et les filets avaient bel et bien été remontés sur le côté comme des rideaux.
J'avais très peur qu'un motard ait la même mésaventure que moi et ne se tue...

moki, la pauv' mon dieu la pauv' : en suppo ou en sirop ?? :D a dit…

je connais + d'un prof qui n'aurait pas repris l'école ! genre style chui malade, à bobo partout ils se passeront de moi etc ... mais nous avons la preuve que qq uns sont courageux !!

bravo mistinguette ;)

ou sinon j'ai la version : la pauv' mon dieu, la pauv' mon dieu, la pauv' mon dieu la pauv' mon dieu... etc :ppp