Rechercher dans ce blog

vendredi 6 mars 2009

AAARRRRGGGGHHHH !


Grosse fatigue.
Marre.
Ratamarre.

Ce soir, j'avais rendez-vous avec la mère de C., une jolie petite black gentillette, en grosses difficultés, qui s'accroche un peu / de temps en temps mais qui a besoin de temps et d'attention. Nous projetons, ma moitié et moi (je te rappelle, ami lecteur, que je travaille à mi-temps et que j'évoque donc ici ma "moitié" professionnelle...) de la garder un an de plus en CM2...

[Mode aparté ON]
Je suis de celles qui pensent que le redoublement n'a d'intérêt que dans des cas extrêmes et rarissimes : il faut que l'enfant soit "jeune dans sa tête" (préados, s'abstenir), qu'un délais supplémentaire lui permettent de continuer à progresser, et que le projet de prolongement de cycle lui soit suffisamment bien expliqué pour qu'il ne le vive pas (exclusivement) comme un échec. En 17 ans, ça m'est arrivé une seule fois (n'oublions pas que tout élève ayant déjà un an de retard passe "au bénéfice de l'âge", quelques soient ses difficultés...). Ce sera donc ma deuxième.
[Mode aparté OFF]

Ma "moitié" s'est déplacée spécialement pour l'occasion : nos rendez-vous de parents, que ce soit sur son temps ou sur le mien, on les fait à deux. On trouve ça plus riche, plus professionnel, plus sympathique. Seulement, ce soir, la mère de C., ben... elle est pas v'nue. Et elle n'a pas appelé non plus pour prévenir. Parce que, note bien, ami lecteur : ça arrive à tout le monde d'avoir un empêchement, un ennui de dernière minute. Mais de nos jours, avec le portable, c'est à la portée du premier venu de prévenir. Nan ? Ah bah nan.

C'est Not'Dirlo qui a fini, après 20 minutes d'attente, par appeler la Dame. Elle a décroché : elle n'a pas dû réaliser qui cherchait à la joindre. Et après un temps d'hésitation certain, elle a expliqué qu'elle était à l'hôpital (ah bon ? On peut répondre sur son portable, à l'hôpital ???) et qu'elle ne pouvait donc pas venir (et pas appeler non plus ? Mais répondre, oui...!).

Ce qu'il faut savoir, c'est que la Dame en question, ben... elle nous a déjà fait le même coup il y a deux mois... et que ma copine/moitié, elle commence à être légèrement agacée de venir à l'école pour des prunes. Et toutes les deux, on trouve ça dégueu pour la 'tite C. qui dit tout de go, les yeux pleins d'eau :
"Nan, mais c'est pas ça : ma mère, elle est à son travail au restaurant. De toutes façon, j'la connais, elle vient jamais à mes rendez-vous, elle va qu'à ceux d'ma soeur..."

Les cahiers ne sont pas signés, les mots non plus, pas plus que les évaluations. GRRRR ! Il me semble qu'on PEUT être débordée ; mais quand on ne voit son enfant QUE le week-end parce qu'il est en internat, on peut p'têt' trouver cinq minutes pour causer de son boulot, nan ???

Bon. Du coup, et comme tu peux l'imaginer ami lecteur, j'étais assez "vénère" sur le coup de 17h30. D'ailleurs, quand l'ami de la dame est passé pour dire qu'il souhaitait prendre un nouveau rendez-vous pour elle et qu'il veillerait à ce qu'elle vienne, je l'ai légèrement envoyé bouler, laissant le soin à Not'Dirlo de gérer l'affaire.

...

Mais la journée n'était pas finie pour autant ! Qui c'est qui s'était installée à une table dans le hall avec sa "fille" pour lui terminer une punition/maison tout en expliquant aux copines combien l'enfant avait été insupportable pendant les vacances ??? Ma "moche-mère" préférée ! AAARRRRGGGGHHHHH ! Si je ne parviens pas à faire en moi le vide de la zenitude absolue, je crois que le sang va gicler sur les murs vert pastel de l'école... Ret'nez moi ou je fais un malheur !!!

Mais... il est tard, ami lecteur, je te raconterai la suite calamiteuse de mon vendredi soir un autre jour... Contente-toi pour l'instant de compatir et de patienter. Merci. Si si, merci, vraiment...

5 commentaires:

mavieetmoi a dit…

Je crois que c'est ce qui m'agace le plus, les parents qui n'en ont absolument rien à faire de la scolarité de leur gosse, voire de leur gosse tout court

Bellzouzou! a dit…

eh ben! (soupir)

Ludo a dit…

D'accord avec mavieetmoi, c'est quand même scandaleux les parents qui s'en fouttent complètement de la scolarité de leur gosse !

mamyvette a dit…

oui, c'est vrai y'a des jours comme ça.
le plus diff.c'est de tout oublier qd on rentre chez soi......
combien de fois mes filles se sont faites engu...... pour rien, juste parce que ma journée s'était mal passée.........
bon dimanche

Stéphanie a dit…

Bonjour,

Je te l'ai déjà dis ! Tu me donnes l'adresse de la AAAAAAAAARDGGGGG ! Et je lui fais sa fête !