Rechercher dans ce blog

samedi 28 janvier 2012

Ouf qu'on n'est plus des ados !

Tu sais quoi, Ami Lecteur ?
Amenée à soutenir quotidiennement ma belle et grande fille de 14 ans  pour qu'elle supporte tant bien que mal sa vie au collège me fait dire, la bouche à l'envers et le soupire long :
Quelle chance j'ai eu de ne pas être adolescente aujourd'hui, dans le monde qu'on vit ! 
Parce qu'aujourd'hui, pour s'épanouir dans cette jungle de fous-dingos dont la seule préoccupation est la popularité, il faut se lever de bonne heure, il me semble...

Un exemple parmi d'autres.
Dans le collège de ma fille, le cuistot est un amour : il se préoccupe de ses mangeurs au point de vérifier chaque matin le calendrier des anniversaires, et de traverser toute la salle de cantine une tartelette en bout de bras, une bougie allumée, en chantant JOYEUZA-NI-VER-SAAIIIIIRE ! dès qu'un élève entame une année supplémentaire de sa courte vie.
C'est gentil, non ?
Moi, je trouve ça adorable.

Alors pourquoi Grenadine me demande-t-elle un mot l'autorisant exceptionnellement à manger à la maison précisément le jour de ses 14 ans ?
Parce que, m'explique-t-elle, si tu es populaire, tout le réfectoire reprend en coeur le joyeux refrain, et l'heureux élu, rougissant de plaisir, souffle sa bougie sous les applaudissements.
Mais si ça n'est pas le cas. Si tu es un peu en marge, un peu timide, un peu rêveuse... alors, seuls tes amis, deux ou trois personnes en somme, se mettent à chanter faiblement et... c'est la honte totale !
...
...
Je lui ai fais ce mot.
Elle était soulagée.
Elle a mangé à la maison.
Fin de l'histoire.

20 commentaires:

Isabelle a dit…

Pfff!...
Pas cool, comme on dit en bon français!

Céleste a dit…

A chaque fois que je vois des lycéens dans les films américains, je me dis que j'espère bien qu'on n'en arrivera jamais au même stade de hiérarchisation par la popularité en France... Manifestement, le risque et bien réel.

Céleste a dit…

*est* (j'en perds mon orthographe...)

Anne a dit…

Gloups!!!

Loulou a dit…

Argh !
A l'époque de mon adolescence, ce n'était déjà pas facile pour les timides pas trop bien dans leurs baskets comme je l'étais. Mais actuellement, c'est encore pire!
Courage Grenadine, les années collèges seront bientôt une histoire ancienne!!!
(j'aurais aussi écrit le mot, si ma fille avait été dans le même cas )

Bellzouzou a dit…

le collège, c'est ce qu'il y a de pire, le lycée c'est mieux (je crois)...courage, petite!

Vacataiiireuh a dit…

Les enfants sont super durs entre eux !

Heureusement, nous n'avons pas encore des Cheerleaders, et des équipes de foot dans nos établissement !

Néanmoins y'en a qui ont de l'idée, dans mon bahut une jeune fille a dit à ceux de sa classe que s'ils voulaient avoir des amis, il ne fallait pas travailler ....

Proctor ... a dit…

mais comme je la comprends... mais c'est ce cuisinier qui est en cause!! C'est certainement un ancien chef d'un resto tex-mex qui à l'occasion de la moindre esquisse de festivité annuelle, déboulait dans la salle son air suffisant et ses mariachis sous le coude, infligeant à l'humble consomateur de chili, la pire des humiliations! saloperie de tex_mex ...

Mistinguette a dit…

> Isabelle
Pfff ! Comme tu dis !

> Céleste
Voilà. Quand ma fille m'a dit : "je ne suis pas populaire, c'est un problème !" je me suis crue dans un feuilleton américain à deux balles !!!
Ça me hérisse !
:o(

> Céleste
Faute avoué à moitié pardonnée !
:o)

> Anne
Pas glop...

> Loulou
Je transmets... En effet, le lycée, c'est un autre monde. Espérons que la gangrène du popularisme ne monte pas jusque là !

> Vacataiiiiireuh !
Ça viendra, ça viendra... misère !

> Proctor
OOOOOooooohhhhh ! (aigu)
Proktor parmi nous !
Proktor est reviendu !
Proktor est vivant !
Proktor se manifeste !
Alléluia !
:o)
Salaud de TexMex également...

Sosso a dit…

Et tu oublies les "c'est quoi ces fringues? "Même quand t'es bien habillée tu gâches tout, parce que tu ne connais même la marque!" (ça sent le vécu? Ça l'est, par Miss Dessin quand elle était ...5 ème!)

Mon frère et ma BS, tous deux profs de math en lycée, disent comme Bellzouzou! D'après eux, le collège est un calvaire pour tous ceux qui sont un peu différent, alors qu'au lycée, ceux-là peuvent être eux même, s'épanouir et même être admirés!

J'espère que ce sera le cas de tas demoiselle, en tout cas, parce que pour moi il faut bien avouer que ça a duré jusqu'en terminale (que j'ai même quitté avant la fin tellement je n'en pouvais plus)

Zozostéo a dit…

Le système scolaire ne m'a pas laissé que des bons souvenirs côté intégration...
Alors tu as bien fait, je crois, d'épargner à Grenadine de se sentir mal, d'une part pour la préserver, et d'autre part pour préserver sa confiance dans le respect que tu as pour ses sentiments.

spadie a dit…

je me sens limite triste aussi pour le cuistot, qui fait sûrement cet effort supplémentaire dans le seul et unique but de faire plaisir aux gamins, et qui a dû se sentir bien bête quand ta fille n'est aps venue, alors qu'elle vient tout les autres jours. Après, c'ets peut être moi, hein...

Simon - Les Corps Beaux a dit…

le collège c'est en effet la jungle, ou l'apparence, le paraître, règne en maître, et surtout, entre eux les élèves n'ont absolument aucun respect.
Et je pense qu'on devrait parfois remettre en place les parents vis à vis de l'éducation qu'ils donnent..

Mamanlit a dit…

j'aime pas le collège et je n'ai aimé le lycée que tardivement (une fois mon appareil dentaire parti, mes lunettes aussi et ma poitrine présente). surtout une fois que j'ai compris qu'on ne pouvait pas plaire à tout le monde et que je me suis mise à en avoir rien à fiche.

Mistinguette a dit…

> Sosso
Tu dis vrai : tu ne peux pas avoir des copies de Con*verses, qu'elles ont pourtant l'air tout pareil, à par le prix qui est bien plus sympa : il faut celles avec la marque dessus, sinon t'es un bouffon ! Un exemple parmi d'autres !
Quel esclavage...
:o(

> Zozostéo
Oui, avec Grenadine, et bien qu'elle soit dans un âge où les relations deviennent plus compliquées normalement, on parle bien... et on s'entend bien, dans tous les sens du terme...
:o)

> Spadie
Je me sens triste pour le cuistot qui est vraisemblablement à côté de la plaque, bien que plein de bonnes intentions...
Mais ne t'en fais pas : Grenadine ne mange que 2 jours par semaine au collège. D'autre part, il ne connait pas personnellement les élèves : c'est un gros établissement, avec 5 classes par niveau : il regarde sa liste le matin même, vérifie si l'élève a pointé à l'entrée, et hardi petit !
:o)

> Simon - Les corps beaux
Le paraître, règne en maître, tu as bien raison, et c'est ça qui m'exaspère !
Et tu as raison de responsabiliser les parents... chaque partenaire éducatif de l'adolescent doit avoir un regard vigilant, bienveillant et constructif. Il n'y a que comme ça qu'on pourra s'en sortir !
:o)

> Mamanlit
Tu as tout compris : on commence à vivre vraiment quand on ne se préoccupe plus du regard des autres.
En attendant, c'est un esclavage destructeur !

kaliuccia a dit…

Ach c'est dur d'être un ado ... comme quoi, même quand on veut faire un truc sympa, je trouve ça sympa moi cette attention qu'il a ... ben ça peut se transformer en problème. Mais ces histoires de popularité, j'ai toujours connu (et je l'étais pas ...)

Mistinguette a dit…

> Kali
Oui, moi aussi je trouve ça vraiment gentil et attentionné. De fait, le type est très gentil. Mais ici, le contexte ado populariste met en valeur de façon flagrante l'expression "l'enfer est pavé de bonnes intentions".
:o(

Névrosia a dit…

Joyeux anniversaire quand même ! :-)

tourtinet a dit…

c'est là que j'adorais mon lycée ,où tous les gens qui voulaient être populaires étaient critiquées !

Mistinguette a dit…

> Tourtinet
Tu as de la chance. Moi non plus, je n'ai pas le souvenir de ce totalitarisme idiot dans mon collège d'il y a très très très longtemps... :o)