Rechercher dans ce blog

mercredi 22 décembre 2010

OFF

Ami Lecteur, je te vois :
Tu te morfonds.
Si, si... tu veux rester discret, ne pas geindre comme te l'ont appris tes bienveillants parents (never explain, never complain !), relativiser et continuer à bûcher hardiment dans ton austère open space. Mais tu ne peux t'empêcher de te dire que j'ai l'air d'avoir disparu sans même t'avoir laissé un petit message d'au revoir ou de bonnes vacances, voire de bon Noël et d'heureuse nouvelle année...


Et tu as raison.
J'ai survécu à ma dernière semaine.
Malgré l'équipe télé du jeudi après-midi (ah ! une séance d'arts visuels en fin de journée, fin de semaine, sous l'oeil goguenard des caméras, j'adore !). 
Malgré la vidéo sur la préhistoire qui les a tous transformés en australopithèques.
Malgré les inévitables bagarres qui m'obligent à en ceinturer un ou deux par jour et à leur apprendre à respirer pour reprendre le contrôle d'eux-mêmes.
Malgré... non, pardon, grâce à la fête des Internes qui, chaque année, me ramène à la  maison réconciliée avec mes affreux (il faudra que je t'en raconte le principe un de ces quatre... en tous cas, l'équipe télé, présente, était bluffée par les danses, les prouesses, le sérieux de chacun et la bonne humeur de tous !).
Malgré les anniversaires, expédiés en trois secondes et demi tellement le reste a pris du temps (circulaires, cartables, agendas... aaarrrrggghhh !).

Et ensuite, j'ai FUI !
J'ai pédalé comme une dératée jusque chez moi, 
J'ai attrapé mes enfants et mon mari,
J'ai conduit d'une traite jusqu'en Bourgogne avant la neige, où j'ai embrassé ma Mère-Grand,
Le lendemain matin, j'ai réveillé ma troupe à l'aube,
Et je suis arrivée ici, dans les montagnes enneigées où personne ne crie (ou pas pour les mêmes raisons...), 
Personne ne se tape dessus, 
Personne ne fait de caprice, 
Chacun est heureux d'être là où il est pour partager du bon temps... 
Dieu que ça fait du bien !

Du coup, Ami Lecteur, dans le même mouvement de siphon, tu es passé à la trappe ! 
Ça s'appelle faire un break.
Ça ne m'empêche pas de souhaiter que tu passes d'excellentes vacances toi aussi, 
Que ton Noël soit paisible et plein d'Amour (et pas seulement de consommation - cadeaux marketing - boutiques - bouf... pardon pour la morale, j'le ferai plus promis juré !).
Et que ton année à venir soit excellente, meilleure que celle qui vient de passer mais moins bonne que la suivante.
Voilà !
A très vite... 
(je te raconterai peut-être comment hier, en bas d'une piste, je me suis trompée de film et je suis passée des "bronzés font du ski" à "Rodéo à OK Corral" ! Aïe, j'ai mal au cou...).
:o)

5 commentaires:

Bellzouzou! a dit…

Profite, Mistinguette!!
bisous et joyeuses fêtes à toi!

mamyvette a dit…

bonnes vacances et bonnes fêtes de fin d'année à toi et ta petite famille.
Profitez!

Anonyme a dit…

Très bonne vacances à toi, les break y'a que ça de vrai !!!

A très bientôt

yann

Bidulette a dit…

Excellentes vacances et bon repos à toi... Profite à fond de ta famille !

Mistinguette a dit…

> Bellzouzou
Je profite, je profite !... mais je suis malade, évidemment !

> Mamyvette
Merci beaucoup. Bonnes fêtes à toi aussi : profite bien de tes petits-enfants...

> Yann
Je break, je break ! Repose-toi également, hein ! Pour être en forme en 2011.

> Bidulette
Merci Bidul ! A toi aussi ! :o)