Rechercher dans ce blog

dimanche 19 septembre 2010

Mo

Mo, nouvel élève de notre classe de CE2, me donne l'impression de faire une rentrée de CM2, année difficile...
Mo veut TOUJOURS avoir le dernier mot et marmonne dans sa barbe, surtout quand je suis très en colère après lui, campant sur ses positions.
Mo regarde les autres et pouffe PENDANT que je le gronde fort fort sur le mode décollage de cerveau / tsunami puissance maximale.
Mo, trois semaines après la rentrée, dicte ses ordres aux grands du CM2 qui posent déjà des problèmes.
Mo passe dans la cour de récré et, touchant la tête de certains marmots de Grande Section, leur susurre à l'oreille :
"Toi, t'es dans ma bande, personne te touchera ici !".
Mo a tenté de taper Manouvellemoitié qui a fort heureusement attrapé sa main avant qu'elle n'atteigne son but et lui a proprement remis les idées en place...
Mo organise des "missions" d'expédition dans le jardin jouxtant la cour de récréation et dont l'accès aux élèves est, si ce n'est interdit, du moins fortement réglementé.
Mo répond à la Directrice, même quand de la fumée lui sort des oreilles.
Mo, puni dans le bureau de la dite Directrice, alors qu'elle s'est absentée deux minutes et que le téléphone sonne, interpelle la secrétaire pour qu'elle réponde sans tarder.
Mo se moque quand un autre élève se faire reprendre par un adulte.
Mo explique à ses copains que se faire gronder, c'est pas grave, y'a qu'à se marrer.
Mo travaille quand ça l'arrange.
Mo a une colonne vertébrale qui ne doit pas lui permettre de se tenir face à sa table : il est toujours tourné vers l'arrière.
Mo va impunément fouiller dans la trousse de son voisin, l'accusant de lui avoir volé son matériel : pauvre Juju, doux agneau qui n'ose même pas moufter !
Mo, si on le cherche, se lève de sa place, traverse la classe et colle une baffe à la coupable.
Mo déroge impunément à toutes les règles édictées par la classe elle-même.
...
Mais Mo dit qu'il veut rester dans cette école.
Parce qu'on ne l'y laisse pas faire n'importe quoi.
Parce qu'on le punit.
...
Qui va céder le premier ? 
Pas sûr que, cette fois-ci, on y arrive.

10 commentaires:

Anonyme a dit…

...j'ai eu un Mo dans ma classe l'année dernière.... je te souhaite donc en toute connaissance de la situation une énorme dose de courage, de sang froid et de zen-attitude pour ne pas avoir envie de lui recoller une des baffes qu'il donne à l'un ou l'autre des élèves...et réussir à gérer les situations explosives qu'il provoque du haut de ces 8 ans et demi environ... des bises d'une ex élève (et pionne) de Saint Marcel. Sophie

Anne a dit…

Mo a surement une famille compliquée... Le notre de Mo n'a commencé à évoluer dans le bon sens quand ses parents ont commencé à se remettre en cause!!! Donc, si je puis me permettre un conseil: rendez vous avec les parents, avec les soignants (s'il y en a) et main de fer dans gant de velours...

Naternelle a dit…

MO n'aura pas le dernier mot !
Pas avec toi, impossible !
En tout cas, je te comprends : difficile de rester zen avec un zozo pareil ! Bon courage !

Anonyme a dit…

Je ne suis même pas sûre de pouvoir imaginer ! Je te souhaite beaucoup de courage !

Yemen

Mistinguette a dit…

> Sophie
Ancienne de St M et... de ma classe de CM2 ? :oD
Merci de tes encouragements.

> Anne
J'espère pouvoir rencontrer les parents : pour l'instant, je n'ai aperçu que la grande soeur... famille africaine traditionnelle. J'ai peur qu'il n'y ait pas de père à rencontrer et que la mère soit assez démunie...

> Naternelle
Merci, Nat. C'est vrai que je me sens assez démunie en ce début d'année. On verra : demain matin, je pense que notre concertation commencera par ce sujet !

> Yemen
Merci ! Profite bien de ta formation.
Suite au prochain épisode : je t'aiderai à imaginer ! ;o)

mamyvette a dit…

Pffffffc'est tout ce que je peux te dire pour t'aider!!!

Mimi-Je Rêve a dit…

Outch.
L'illustration que tu as choisie est si adéquate...
Courage à toute l'équipe.
Parce que là, franchement... que faire ?

Mistinguette a dit…

> Mimi
Nous avons parlé de Mo à la concertation d'hier. Nous avons évoqué son intérêt, notre survie et enfin la survie de la classe, qui commence à être contaminée... et on a décidé en équipe de fixer un ultimatum à Mo : nous rassemblons toute l'équipe qui s'occupe de lui ce soir, afin qu'il ne joue plus l'un contre l'autre : les deux enseignantes, la directrice de l'école, l'enseignante ASH, la directrice d'internat, le référent d'internat, et la mère, bien sûr.
Et nous expliquons à Mo qu'il a trois semaines pour nous montrer, sur des objectifs précis du "métier d'élève", qu'il est capable de produire des efforts.
Pas de devenir parfait. Ni de faire des progrès scolaires. Mais de changer d'attitude, au moins sur certains points.
Bilan début octobre.
S'il ne joue pas le jeu un minimum, alors nous sommes démunis. Et nous chercherons avec sa mère une autre structure, plus adaptée.
...
Elle dit qu'elle l'enverra "au pays".

Citronnelle a dit…

Courage!

Anonyme a dit…

Courage, courage, courage!
(Je ne peux rien dire de plus...)
Isabelle