Rechercher dans ce blog

lundi 22 avril 2013

Attention, ça remooonnnnte !

illustration M. Goncalvès
Bon, alors voilà, Ami Lecteur, j'ai vu que tu aimais bien les articles à sensation, genre où je raconte mes poumons qui se font la malle, le passage aux Urgences, le goutte-à-goutte toussa toussa.

Je t'ai fait l'épisode 1 : Pour un pot de miel, elle tombe dans les escaliers de sa cave et elle manque se briser douze côtes. Mais elle remonte son pot de miel, finit son dîner chic et part mourir seule à l'hosto. On l'a renvoie chez elle après quatre heures d'attente et une radio...

Je t'ai fait l'épisode 2 : En finissant son coca sans bulles à la bouteille, elle chope un pneumothorax. Mais elle fait classe quand même à ses affreux, consulte son médecin pendant la récré, et part mourir seule à l'hosto. On la renvoie chez elle après une intervention, une machine à bulles, de la couture, des drogues et quatre jours d'hospitalisation...

Je te fais l'épisode 3 : Ah bah ouais ! Faut savoir hein ! Ne dit-on pas "jamais deux sans trois" ???
Alors voilà, je te raconte. Mais t'as intérêt à mettre des comm. plein de misère  de commisération apitoyée, avec des vrais morceaux de soutien bio dedans, sinon moi, j'arrête !

Alors donc.
Au fil de ma semaine de congé maladie, je me retape. Je retrouve le genre de rythme effréné qu'on se donne en fin de congé mater. : un objectif par jour, pas plus ("Aujourd'hui, je vais acheter une baguette !").
Je fais un achat ou deux.
Je bouquine.
Je dors.
Je range un peu.
Et je vais de mieux en mieux.
Un peu comme après ma chute - épisode 1. Juste avant mon pneumothorax - épisode 2... tu vois ?
Et voilà-t-y pas que samedi soir, pour le dîner, je sors des tas de bonnes choses que ma Très-Belle-Mère (en vrai adorable) m'a achetées la veille, pour me faire du bien et me soulager de quelques courses.
Sur la table, une boîte de taboulé libanais. Tu vois, ce taboulé très vert et citronné, où tu cherches la semoule tellement il y en a pas ?
Je me dis, moi qui habituellement en prends très peu (trop de persil...) qu'il faut le manger rapidement pour qu'il reste bon. Et que ça me fera certainement le plus grand bien, tout ce fer et ces vitamines (pauv'  chout' !). Et puis, ça sent si bon les vacances...

Alors en attendant que la famille se mette à table (raz-le-bol d'appeler, chuis fatiguée, moi !), je mange. Et pendant le repas, je mange aussi. C'est très acide, tout ce citron. J'aime bien. C'est d'ailleurs ce qui fait que je peux manger tout ce persil.
Je propose à mon homme d'en prendre. Il n'en veut pas. Alors j'en mange encore...

Vient la nuit.
Une loooonnnngue nuit.
Mon estomac s'est mis en grève. Totale. Du coup, comme les camionneurs sur l'autoroute, il bloque tout le monde. Et ça râle, là-dedans. La pression monte ! Les syndicats s'en mêlent ! Les médias mettent leur grain de sel... rien à faire ! La situation est enkystée.
Comme la chèvre de Monsieur Seguin, j'ai lutté toute la nuit. Et au matin...

8h30
Et bah, quand ça marche pas dans un sens, faut essayer dans l'autre. C'est ce que mon corps lasse a décidé de faire.

Je te passe les détails.
Sauf que ça a été extrêmement violent et répété.
Que ça m'a provoqué des maux de tête terribles (on dit céphalées, quand on a du vocabulaire).
Que mes essais pour prendre des antalgiques par voie orale se sont voués à des échecs.
Et que je commençais à ne plus voir les touches de mon téléphones, mon mari étant sorti à l'aube....

Lorsqu'il est rentré daredare, appelé par Monfiston, il a immédiatement pris les choses en main :
10h20 - SOS Médecin.
Vomissements ? Céphalées importantes ? Perte de vision ? AUX URGENCES !
Entre le moment où l'homme de l'art a passé la porte et celui où je cherchais à m'habiller, je ne trouvais plus mes mots. Confusion mentale totale. Ca donnait ce genre de dialogue surréaliste (sur le ton de la panique, avec force gestes à l'appui) :

- Passe moi mon... mon... mais si enfin !!! Mon... pour mettre là, sur mes... yeux ! Non, non ! Pas sur mes yeux, enfin ! Sur mes... là ! là ! Mon...

Je ne trouvais plus mes mots. Attention hein ! Je ne te dis pas "Ornithorynque" ou "Tricératops" ou même "palimpseste".
Non.
Pantalon,
Chaussette,
Téléphone...
Le blanc. Le grand blanc. Même pas la queue d'une idée.
Enfin si, l'idée, elle est bien là. Mais le mot, non.
...
...
Et bin je peux te dire que ça fait drôle !!!
Ce bon vieux cerveau, qui te joue bien des tours parfois, en oubliant la p'tite au conservatoire, en allant deux semaines trop tôt chez l'allergologue, ou en disant ceci au lieu de cela (et même que ceci est très embarrassant...) il ne t'a jamais VRAIMENT fait défaut. Tu  t'entendais plutôt bien avec lui. C'est même un peu ton outil de travail, si t'y penses bien...
Et ben là, pouic ! Vacaaaancccces ! Y'a pu personne !!!

11h00 - URGENCES, donc.
Blouse ouverte dans le dos, brancard, drap, perf.
Examens bras, yeux, jambes, yeux encore, signes vitaux, bras encore, yeux encore, prise de sang blablabla...
On va faire un scanner.

Attente dans le couloir.
Attente
attente
attente
attente
attente
attente
attente...

Scanner.

Attente dans le couloir.
Attente
attente
attente
attente
attente
attente
attente...
On a les résultats du scanner : on ne voit rien de particulier (ouf !) mais ça ne veut pas tout dire : quand on le fait très tôt (!), il peut ne rien montrer.
Alors, on va faire une ponction lombaire (! ouille ?).

Attente dans le couloir.
Attente
attente
attente
attente
attente
attente
attente...
Déplacement dans une salle d'intervention.
Visite du neurologue qui repose les mêmes questions. Refait les mêmes examens. Explique tout et lance la procédure de ponction lombaire.
Ponction lombaire ("Ca vous dérange si c'est cette très gentille étudiante en médecine qui vous fait votre ponction ?"... "Naaannnnn ! pensez-vous !").

Attente des résultats et prévention d'une possible réaction post-opératoire.
Attente dans le couloir.
Attente
attente
attente
attente
attente
attente
attente...

Et hop ! Fini !
Rien dans la ponction non plus : pas de trace d'hémorragie céphalée, donc pas d'anévrisme en déroute, d'AVC en goguette, de méningite sauvage...
Prescription d'un IRM à ajouter à ma collection d'examens médicaux à venir, et retour au bercail !

Fin des opérations : 21h30
La maison retrouve son cours habituel.
Dîner, devoirs, histoire, dents...
Ma nuit a été parfaite.
Aujourd'hui, je me porte comme un charme !
:o)

Alors !
T'as vu ce que je fais pour toi, Ami Lecteur ? Pour te tenir en haleine, mieux que Docteur House himself ???
On dit quoi ?
Vazy, fends-toi d'un comm. bien consistant à présent...
:o)

(Et me dis pas que j'ai manqué de prudence, que je n'ai pas pris soin de moi, qu'il faut que je m'écoute plus blablabla ! Même pas vrai. En tous cas, pas cette fois !).
(Et raconte pas non plus cette histoire à mes côpines de Monécole, sinon elles voudront jamais que je revienne jeudi...!).
(J'ai ouvert un nouveau libellé pour mes articles : "santé" !!! pfff... je vais quand même tâcher de ralentir le filon !).

32 commentaires:

Tili a dit…

Waou, mieux que Dr House, c'est sur :-D
Ça va mieux quand même ?

Armand a dit…

Chère Mistinguette,
Pour être certain que tes plaintes n'étaient pas une vengeance contre un mammouth pas assez tolérant devant les carottiers, tu aurais pu, au moins, demander une mise en observation à l'hosto (en isolation, section des maladies contagieuses mystérieuses) pendant un mois.
Les hommes de l'art te nourriraient par sonde avec du bicarbonate et déboucheraient régulièrement la tuyauterie avec un clystère...
Ce n'est que si personne n'essayait de te contacter que tu devrais simuler un enlèvement par des islamistes qui envient tes connaissances théologiques concernant la confirmation!
Amitiés
P.S. L'absentéisme est reconnu comme maladie endémique chez les enseignants! (Pas être fâchée, ce message tout entier, est de l'humour!)

Loulou a dit…


Han, tu m'as piqué ma réplique !
Avant de lire le dernier paragraphe, je me disais justement que c'était encore mieux que Dr House !

Et sinon je m'apitoie et je commisérationne à donf !
C'est fou ce qui t'arrive depuis quelques temps!
Mais là c'est bon, ça suffit, tu peux continuer à nous raconter tes aventures sur un mode plus léger, sans urgences ni bobos.
Bisous et tous mes vœux pour des vacances calmes et en pleine forme.

Aurélie et Prosper a dit…

Des bisous, des bisous, et bon courage!
Allez, bientôt les vacances!

Mimi-Je Rêve a dit…

Parce qu'en plus tu COMPTES retourner à l'école jeudi ???????

NAN MAIS ÇA VA PAS TA TÊTE ???

Bon, je déclare forfait ok, tu gagnes, et haut la main en +. Moi avec mes entorses, mes trachéites et mes pauv' gadins même pas dans les escaliers, je me sens toute petite. Tu mérites une coupe, en or, que dis-je, en diamant.
En plus tu as de l'idée, tu tapes dans "l'original flippant", rien à dire, 20/20.
Avec les félicitations du jury, si si, clap clap clap !!

Allez Mistinguette, il te faut du repos maintenant, du vrai sans blouses blanches aux alentours... jusqu'au vacances. Vraiment.

Plein de bises magiques qui guérissent DE TOUT !!!

Naternelle a dit…

Je te le dis quand même : la chute + le pneumothorax + cette mésaventure alarmante, ça fait beaucoup. On dirait que ton corps te dis "STOP !"
J'espère que tu as prévu de te reposer pendant les vacances.
Et surtout arrête le taboulé libanais. Si tu veux, j'ai une recette de taboulé maison trop bon qui ne fait pas mal au ventre ni à la tête même si tu en manges un saladier entier (j'ai testé).
Bisous

Lapunaise a dit…

Ah oui tout de même ! Même ma pancréatite fait pâle figure à côté de l'accumulation.

Je compatissionne avec moult et moult apitoiement et soutainement aussi :-)

Bellzouzou a dit…

eh ben ma pôv' vieille!!!...

(tout le monde n'a pas la chance d'être orpheline de belle-mère, héhé!!)

des bisous, et vivement les vacances, hein?

Papy Pierre a dit…

Une cuillère de Miel !

Anne a dit…

Non... Mais, oh!!! Heureusement que tu es un spécimen unique!!! Parce que j'ai bien rigolé sur tes malheurs en fait... Vu que tu les raconte c'est que tu t'en es sortie, non? Ton mari doit te garder comme le lait sur le feu... Tu ne vas tout de même pas retourner au boulot jeudi?

dany a dit…

eh bien toi tu n'y vas pas avec le dos de la cuillère! Je te conseillerais de prendre un peu de repos, tu vas traumatiser tes éléves si tu déparles devant eux, fais plutôt de belles ballades et parle noyus de tes ampoules, c'est plus léger.... Sourires...

stef a dit…

Eh bien avec toi on ne s'ennuie pas ! Superwoman qui joue dans une série américaine « médicale » ; tu mets la barre très très haut.

J'espère de tout cœur que tu vas mieux ; que les souvenirs « hospitaliers » ne sont pas trop douloureux.

Repose-toi.

Bisous.

Anonyme a dit…

L'humour sauve de tout!!!!

C'est horrible MAIS la façon dont tu racontes tout ça... C'est assez irrésistible.

Méfie-toi de ta belle-mère, elle cherche à t'empoisonner et... son fils est son complice. La preuve: il a décliné de goûter le taboulé en question: c'est louche, louuuuuche, j'te dis.

La maîtresse des petits a dit…

Je revendique le comm précédent, mon doigt va plus vite que mon cerveau (sans semoule libanaise)

Agdel a dit…

Rhhooo, mais il est temps d'arrêter, là ! En vacances, et tout de suite ! Et passe les dans une chaise longue, heu, non, finalement, la chaise longue c'est dangereux, ça se plie sans prévenir, non, un bon coussin bien moelleux posé au sol !
La migraine atypique, que ça s'appelle, et même que ça fait très peur quand ça arrive, la fille de mes amis (19 ans) s'est mise tout à coup à parler un anglais impeccable, au lendemain d'une soirée bien animée… mais les effets secondaires du persil, j'ignorais complètement, j'vais pt'être pas en semer dans mon jardin, finalement !

Samarian a dit…

Roh bah merde continue de prendre soin de toi !!!

Mistinguette a dit…

> Tili
Oui, merci, ça va beaucoup mieux. Je fatigue vite, mais j'ai repris aujourd'hui, en m'organisant avec la prof d'anglais et l'enseignante ASH. Belle et bonne journée... Encore une demain, et VACANCES !
:o)

> Armand
T'inquiète : moi n'être pas fâchée et avoir bien ri !

> Loulou
Merci Loulou !
Oui, je crois que je vais essayer de ne pas creuser le filon urgenciello-médical !
Et je vais profiter de vacances bienvenues, à défaut d'avoir été bien méritées...!
:o)

> Aurélie
Merci, je prends les bisous ET le courage !
:o)

> Mimi la rêveuse
C'est vrai que là, j'ai fait fort !
J'ai battu des records que je ne remettrai pas en jeu avant longtemps !
Les vacances, c'est demain !
:o)

> Naternelle
Oui, vacances normande très light !
Et habituellement, je mange avec grand plaisir du "faux taboulé" comme disent les libanais : celui où il y a plein de semoule, de tomates et de concombre !
Mais je veux bien ta recette !
:o)

> Lapunaise
Aaaaah... pancréatite, ça fait sérieux quand même, hein ! J'dis pas... tu restes en piste !
Merci pour le compationnement.
:o)

> Bellzouzou
Vieille ? Qui ça ?
Pauv' ? Où ça ?
Nan, vraiment, je ne vois pas à qui tu t'adresses, là...
:o)

> Papy Pierre
Mais ouuuiiiiiiiiii !
Bien sûûûûûûûûûûûr !
J'aurais dû y penser !
:oD

> Anne
Je suis contente que tu aies ri : qu'au moins, cette mésaventure ait servi à ça !
Je regarde toujours les obstacles et les difficultés à travers le prisme de l'humour: ça les rend plus digestes (c'est l'occasion de le dire !).
Et... si, j'étais à l'école aujourd'hui, mais j'ai aménagé mon temps, avec l'aide de mes collègues.
:o)

Mistinguette a dit…

> Dany
J'ai retrouvé mes élèves aujourd'hui, en pleine forme (eux), ravis de me revoir, et semblables à eux-mêmes : dynamiques et égocentrés.
Je les accompagne demain jusqu'aux vacances, et... farniente et belles ballades, si possible sans ampoules !
:o)

> Stef
Merci, je vais nettement mieux, même si je sens que je fatigue vite. Je fais attention.
Demain soir, vacances !
Je n'ai (presque) que des bons souvenirs de l'hôpital, grâce à l'humanité du personnel soignant qui m'a accueillie...
:o)

> La maîtresse des petits...
...qui tape (sur son clavier) plus vite qu'elle ne pense !
J'espère bien, que c'est irrésistible : qu'au moins, on en rigole !
Et puis, décidément, non : ma belle-mère est un ange, et mon homme un amour. Je mourrai donc naïve et innocente comme au jour de ma naissance, mais je ne peux imaginer un complot de cette ampleur !!!
:o)

> Agdel
Euh... le persil, ok, ça rend amnésique. Bon, ça, c'est compris.
Mais dis-nous un peu plus précisément l'ingrédient qu'il faut ingérer en quantité pour parler anglais couramment ? Ca m'intéresse, à titre personnel !
:o)

> Samarian
Roh, bah, ouaich ! J'ai tâcher !
:o)

le dinosaure a dit…

Ah les joies de SOS médecins qui t'envoie aux urgences... Souvenir, souvenir...
Une chose est certaine: quand tu fais les choses tu ne les fais pas à moitié!

Tsiporah a dit…

Effectivement vous ne faites pas les choses à moitié!! Tout ça à cause du citron? Je n'ai pas bien compris au final ce que vous aviez....

Anonyme a dit…

J ai déjà eu ce type de symptômes, c'était une crise carabinée de migraine ophtalmique avec perte de parole et vomissements ...

Mistinguette a dit…

> Le dinosaure
Bah, oui, autant faire les choses bien, à fond comme il faut... ou pas !!!

> Tsiporah
Au final, j'ai eu une grosse indigestion, qui a provoqué des maux de tête important... suffisamment violents pour provoquer une perte partielle de la vision et une certaine confusion mentale...
Enfin, peut-être que l'irm dira autre chose... !
Bienvenue ici !
:o)

Mistinguette a dit…

> Anonyme
Oui, plusieurs personnes m'ont dit qu'elles avaient déjà ressenti ce genre de symptômes... Ca fait bizarre, quand même !!!
:o)

Mamanlit a dit…

ah non mais sérieux, tu cumules hein....
n'empêche là tu fais fort !

donc à distance, je compatis...

Anonyme a dit…

Es-tu devenue un feu-follet vert-fluo maintenant que tu as gouté aux irradiations de la FPE ?

Magali

ma chouette a dit…

Tiens bon Mistinguette !!
Même si maintenant cette grosse embrouillation de tes poumons est passée, pour tenir le coup et être sûre de ne pas flancher, va jeter un
oeil chez Monsieur Chat qui s'ennuie sans sa fidèle lectrice ;)

Mistinguette a dit…

> Mamanlit
Merci pour la compassion à distance...
:o)

> Magali
Euh... c'est quoi FPE ???
:o/

> Ma chouette
Merci !
J'ai lu chez toi, mais j'ai pas commenté ! J'y vais de ce pas...
;o)

Jeanmi a dit…

Mais il va falloir que nous acceptions tous l'idée que nous sommes devenus un pays en voie de sous-développement. Un mois d'attente pour un IRM c'est la dose actuelle. Dans 10 ans on dira :"Ah il vous faut aller en Allemagne".

Anonyme a dit…

Mon doigt a ripé. Je voulais écrire la FPH (fonction publique hospitalière)

Magali

Mistinguette a dit…

> Jeanmi
Ah, mais si j'avais accepté de payer 100€ de dépassement, j'aurais eu un rdv d'irm dans la clinique d'à côté, dès la semaine suiviante...!
:o)

> Magali
AAaaaah... je vois !
Nan, je vais essayer de ne plus hanter les Urgences avant quelques temps...!
Merci de ta sollicitude.
:o)

Névrosia a dit…

Je ne sais pas si je vais revenir te lire. Je me fais rare sur la blogosphère mais à chaque fois que je reviens tu as frôlé la mort :-(
As-tu songé à l'exorcisme ? :-)

Allez, je suis contente de voir que tu survis à tout ! Je te fais de gros bisous et espère voir bientôt sur ton blog si tu vas bien...

Mistinguette a dit…

> Névrosia
Merci de ta sollicitude : à présent, tout est rentré dans l'ordre et j'ai décidé que j'avais eu mon compte pour plusieurs mois d'affilé. Tout en peut donc qu'être formidable-merveilleux-extraordinaire à présent.
C'est dit !
Namého !
:o)