Rechercher dans ce blog

mardi 19 février 2013

Le poids des mots

Ami Lecteur, si tu es enseignant, écoute attentivement cette courte histoire.
Tu te rappelles avoir entendu parler de la prof de français de Malouloute ?

Celle qui, à l'issue du rendez-vous de rentrée au cours duquel, pendant vingt minutes et avec tout le tact qui me caractérise, j'avais décrit les vraies difficultés de ma fillotte pour l'orthographe, la lecture et la mémorisation, m'avait répondu très gentiment :
"Bon, et bien je ne sais pas vraiment ce que je peux faire, mais dites-lui bien que si elle a plusieurs fois 0 en dictée, surtout, qu'elle ne se décourage pas, hein !".

Celle qui avait fait copier, dès la semaine suivant, une pleine page d'erreurs possibles en dictée, avec le nombre de points enlevés pour chacune, faisant un total de 20 : tu fais une faute de chaque, et tu as 0 !

Celle qui, depuis le début de l'année, n'a fait faire que deux dictées ! (tant mieux, tu me diras... mais alors pourquoi ???).
Deux dictées auxquelles Malouloute a eu 0. A la première, elle est revenue pleine d'espoir :
"Je crois que j'aurai 5/20, Maman" (!).
Elle avait pleuré.
A la seconde, elle était très fière d'elle :
"J'ai bien relu, Maman. Je crois que je vais avoir... 13 !".
Elle n'a pas pleuré. Mais moi, j'ai serré les dents.
Sur la feuille, aucun commentaire.
A l'oral non plus. Pas un mot d'encouragement...

Celle, enfin, qui n'a pas réussi à se libérer pour la réunion du PAI élargi rassemblant, outre ma personne, l'orthophoniste, la professeur principal/responsable de niveau/directrice adjointe (trop forte !), et la prof de math, qui aime trop Malouloute pour rater ça !

Ecoute bien à présent.
L'autre jour, Malouloute est rentrée du collège enthousiaste ! Quand je lui ai demandé comment avait été sa journée, elle m'a dit, pleine de joie et d'excitation qu'elle avait été super ! Sa meilleure journée au collège depuis le début de l'année !
Malgré sa dispute avec ses copines.
Malgré sa note décevante en anglais.
Et tu sais pourquoi ?
Parce qu'en passant dans les rangs, et voyant l'exercice de grammaire entièrement réussi par Malouloute, sa prof de français lui a dit :
"Eh, bien ! Tu as l'air imbattable, toi !"

Et pour être sûre de ne pas oublier cette incroyable phrase, pour la garder longtemps en mémoire comme un morceau de bonbon qu'on sucerait doucement pour qu'il dure, dans son agenda au jour dit, elle avait ajouté en couleur sous ses devoirs :
"Ebin, taler inbatable toi !!!!!!"

Cette simple phrase a suffit à éclairer d'un rayonnement intense sa journée entière, et celles qui ont suivi.
Ami Lecteur, toi qui est enseignant, prend la mesure du pouvoir de tes mots, et abuse des encouragements.
Avec générosité.
Sans retenue.
Tu feras des heureux, et tu penseras des blessures.
C'est si facile !
Merci.

17 commentaires:

Zozostéo a dit…

Penser ou panser les blessures? ;-)
Et oui, on encourage m'sieur-dame, on encourage, ne vous privez pas!

Anne a dit…

Tu n'as pas l'adresse mail de cette prof? Parce que ce serai bien qu'elle ton article...

Mistinguette a dit…

> Zozo
C'est un joli labsus écrit, non ?
Je vais le laisser, tient !

La maîtresse des petits a dit…

Elle est très bien cette prof finalement...

Bidulette a dit…

En tant qu'ortho(phoniste), je mesure la chance qu'ont la plupart de mes patients d'être dans un collège avec des dispositifs d'aide pour les troubles d'apprentissage : il y a les adaptations elles-mêmes, certes, mais aussi et surtout des profs qui ont choisi d'enseigner dans ces classes, et de se documenter sur les difficultés des élèves et sur ce qu'ils peuvent faire ou non pour les aider.

Bon courage à Talouloute !


(PS : on dit un laPsus ;-)

Loulou a dit…

Y'a pas moyen que l'histoire de Talouloute soit diffusée de façon OBLIGATOIRE à TOUS les enseignants ?
User et abuser des encouragements, ça paraît pourtant évident, non ?

le dinosaure a dit…

Cool pour ta Louloutte!

Mistinguette a dit…

> Anne
Non, et je ne sais pas comment elle le prendrait (surtout le début !).
:o)
Je pourrais peut-être déposer une lettre anonyme ???
Hahaha !

> La maîtresse des petits
Bah, oui !!!
(en fait, c'est une gentille personne, mais... un peu raide !).

> Bidulette
Merci !
Malouloute a de la chance : sa PP (!) ressemble bien aux profs que tu décris. Malheureusement, elle devrait déjà être à la retraite et songe sérieusement à arrêter. Avec un peu de chance, elle travaillera encore un an, et Malouloute profitera de ses bienfaits !

> Loulou
Y'en a qui savent encourager... et d'autres pas !
Quand j'interviens en formation du 2ndaire, je ne me prive pas de les encourager à encourager !!!
:o)

Mistinguette a dit…

> Le dinosaure
Cool, mais bref !
Si ça pouvait se reproduire plus souvent, et MEME (surtout ?) quand elle se ramasse un 0 en dictée...
:o)

Mistinguette a dit…

> Bidulette
...et, oui, évidemment, on dit laPsus...!
Je vous ai dit que j'étais fatiguée en ce moment?
:o)

Tsiporah a dit…

Pour avoir été prof dans une école américaine je suis totalement d'accord, dans le système américain il y a beaucoup d'encouragements aux élèves ainsi qu'un système de smiley que l'on peut mettre sur le vetement de l'eleve ainsi que sur les cahiers de classe. Au début je trouvais cela ridicule de dire tout le temps "good job, good boy, good girl, wonderful" mais finalement je me rends compte que les eleves sont stimulés et encouragés et que cela est un veritable élan pour eux. C'est vrai que dans le système français beaucoup plus élitiste il faut les mendier les compliments....

Armand a dit…

Chère Mistinguette,
Chacun se doit de choisir la spécialisation qui lui convient le mieux.
J'étais "bon" en math et en physique.
Le dessin, le latin et l'histoire, par contre...
Certains profs m'ont encouragé, d'autres n'ont pas compris...
J'ai choisi ma carrière selon mes dons.
Ta Louloutte devrait se consacrer aux sciences exactes. Elle aura, en plus, un métier plein de débouchés: Pense à Marie Curie, évidemment. Mais aussi à la physicienne Chien-Shiung Wu (pour rester dans le nucléaire). Je prends la biographie de notre chinoise: "Her father believed that women should be educated and not just to become teachers, nurses, and homemakers".
L'orthographe, cela s'apprend aussi dans la vie, après ses études.
Par contre, les professions réputées plus faciles à assimiler (pense à la Sorbonne où les cours se donnent jusque dans les couloirs), obligent à manger beaucoup de vache enragée pour se faire sa place au soleil.
Amitiés

Coline a dit…

@Tsiporah : moi aussi j'utilise les smileys, en tampon ou en autocollants, et de la PS au collège, tous les élèves aiment ça...
Mais j'ai des collègues qui appellent ça "tes bons de pizza huts..."
mais notre système français es comme ça, tancer vertement en public, ça on sait faire (alors que c'est horriblement inélégant),
féliciter on a du mal.

Un des problèmes du secondaire, c'est de ne savoir traiter la difficulté scolaire qu'en la sortant de la classe. L'autre problème, c'est que les profs n'ont les élèves que 50 min à la fois...
Dans le premier degré, un élève, est là 6 h de rang, alors c'est difficile de l'ignorer toute la journée.
Comme je dis toujours, des "dys" lexiques, orthographiques, calculiques, praxiques, and so on, il y en a au moins 5% de la population. 1 par classe quoi. Donc, si t'en n'as jamais rencontré de toute ta carrière, c'est comme les enfants maltraités : t'es passé à côté...
Et le troisième problème, ce sont les notes : une plaie.

stef a dit…

Oui, la motivation des élèves est la clef et elle repose souvent sur les mots d'encouragement et de félicitation des profs. En passant, bravo à ta louloute ! Bisous.

sosso a dit…

On a la même louloute, et quasi le même prof de français, pour le début de l'histoire en tout cas! Parce que lui les encouragements...

Alors nous, il avait dit à la miss en 6ème, après lecture de la lettre de l'orthophoniste expliquant la dyslexie/dysorthographie, que tout le monde était dyslexique quand on était fatigué et qu'elle n'avait qu'à se coucher tôt! (punaise j'aurais pu éviter 7 ans d'orthophonie)

3 ans, plus tard, alors que je m'étonne que la miss n'ait que 9 à son brevet blanc. 0 à la partie dictée, ce n'est pas très étonnant par contre 4/15 en expression écrite alors qu'en général elle se débrouille bien c'est plus étonnant. Commentaire du monsieur? "J'ai mis 4 car il y avait tellement de fautes que c'était illisible, je n'ai même pas lu en entier!"

Voilà voilà! Et moi maintenant j’ai une gamine persuadée qu'elle va foirer son brevet, merci Monsieur!

ma ninette a dit…

trop forte Malouloute !
et, en clin d'oeil aux fautes d'orthographes, il n'y a pas d'accent sur le "a" de "qui A suffit à..."

;)

Mistinguette a dit…

> Ma Ninette
BRAVO MA NINETTE ! Tu as gagné le grand prix du Lecteur Attentif Qui Ne Laisse Rien Passer !!!
Je me demandais quand et qui allait enfin me signaler cette ENORME faute d'orthographe, laissée là bien en vue et très volontairement, comme tu t'en doutes bien...!
Je te décerne donc dès à présent ce grand prix, 100% virtuel et amical.
Toutes mes féloches.
:o)