Rechercher dans ce blog

vendredi 19 novembre 2010

Questions existentielles...

Malouloute (presque 9 ans), pendant le dîner, profitant d'un blanc dans la conversation :
- Maman ! Pourquoi les pommes ne sont pas des bananes et pourquoi les princesses ne sont pas des gorilles ?
-... Euh... J'ai un joker ?"

8 commentaires:

Mimi-Je Rêve a dit…

Va falloir mettre la philo bien avant la 2nde, on dirait !!!
-ce qui se fait déjà à plein d'endroit, d'ailleurs-
:-D

Loulou a dit…

Ben oui, en fait, pourquoi ?
:D

Bellzouzou! a dit…

ma Minipuce m'a enquiquiné pendant des mois à me demander pourquoi on appelait un chat un chat (ça lui est passé, thanks Jesusse)

*Kati* a dit…

Pourquoi...?

Ben parce que c'est comme ça ET PAS AUTREMENT!!!

Anonyme a dit…

M'enfin c'est simple c'est le lien entre le signifiant (le mot) et le signifié (la chose).
A un moment il faut convenir tous ensemble d'un lien. Il n'y a pas de logique car c'est un convention "historique" (comme les feux rouges) mais si on ne la respecte pas personne ne peut se comprendre...
Si ça l'amuse tu peux lui faire lire la pièce "un mot pour un autre" de tardieu issu de la "comédie du langage"...
Ce sera toujours mieux que ses bd non mais...
;)))
Bon, d'autres questions?

;))))

a+

yann

Joël a dit…

Elle a écouté la chanson de Christophe Maé ??

mamyvette a dit…

heu!!!!!!
je réfléchis et je reviens.....

Mistinguette a dit…

> Mimi
J'ai fait des ateliers philo longtemps en CM2, et il y a en ce moment un film qui sort au cinéma sur une expérience de débats philo en maternelle... (Documentaire "Ce n'est qu'un début").

> Loulou
Merci de ton aide ! :o)

> Bellzouzou
Et tu ne l'as pas inscrite à un court de sémantique linguistique ??? Mauvaise mère !
T'as de la chance, je suis là :

Le mot "chat" est apparu dans notre langue en 1175. Notre "Félis catus" a porté bien des noms avant son nom définitif. L'origine du mot "chat" demeure controversée. En Égypte, où débute sa domestication, celui-ci est appelé "myeou", de toute évidence, une onomatopée de son miaulement. Toutefois, la femelle porte le nom de "techau", nom que l'on retrouve gravé au pied des statuettes funéraires placées dans les tombes des femmes. À partir de ce terme, découle l'appellation de "chaus". Cette appellation a persisté puisqu'un grand chat sauvage d'Égypte et d'Asie est ainsi nommé.

Lorsque les grecs découvrent le chat, ils lui attribuent le nom de "galê". À Rome, le chat sauvage est dénommé "felis". Le terme aura une abondante descendance comme en témoignent tous les mots français forgés à partir de lui (félin, félidé, etc.).

Et en l'an de grâce 1175, la France introduit le mot chat dans les textes. Il remplace alors "cattus" et cie. Chatte et chaton n'arriveront qu'à la fin du XIIIe siècle, tout comme d'autres dérivés : chatière, chattemite, oeil-de-chat…

Pour finir, n'oublions pas que de ce fameux "cattus" est à l'origine du mot chat dans plusieurs langues : cat en anglais, katze en allemand, kat en néerlandais, gato en espagnol et en portugais, gatto en italien…


> Kati
Tu serais pas instit, toi ???

> Yann
Merci, bons conseils, comme d'hab. !
Mais en même temps, imaginer Blanche Neige ou la Belle aux bois dormant en remplaçant la princesse par un gorille, moi, j'aime bien !

> Joël
P't'êt' bien... quoiqu'il ne soit pas présent dans notre discothèque... les mystères de la cour de récré !

> Mamyvette
Alors ? Tu reviens ? T'as trouvé ???