Rechercher dans ce blog

vendredi 12 novembre 2010

Inspection - 1

Allez, comme c'est d'actualité, je vais te raconter quelques souvenirs d'inspections passées.
Oui, je sais, quand on n'est pas du métier, ça n'a que peu d'intérêt. Mais pour les membres de ce grand corps, c'est le sel de la vie ! L'émotion suprême ! Le récit qu'on en fait s'enrichit d'année en année de détails nouveaux et participe à la grande Histoire de l'Humanité enseignante !
Chaque nouveau, lorsqu'il se fait inspecter pour la première fois, a droit aux épopées variées de tous les autres. Comme lorsqu'une jeune-femme est enceinte : toutes ses copines ne résistent pas à lui raconter leurs histoires d'accouchement... effrayantes, inquiétantes, nauséabondes : y avoir survécu fait leur gloire. Tant mieux pis si leur interlocutrice verdit en face.

Ma première inspection à moi, elle a eu lieu ma toute première année d'enseignement. A l'annonce de la visite  tant redoutée, l'équipe est entrée en effervescence : et que je te raconte mes horreurs, et que je te détaille le caractère épouvantable de l'inspectrice citée... J'en ai entendu de toutes les couleurs.
Peu de temps avant le jour fatidique, j'ai annoncé à ma classe de CM2 cet événement particulier :
"Les enfants, vendredi prochain, une dame dont c'est le métier, on dit une Inspectrice, va venir dans notre classe pour voir comment on travaille ensemble."
Remarque la subtilité : je ne dis pas qu'il vient ME voir, je dis qu'il vient NOUS voir, histoire de mettre un peu la pression sur les affreux ; on est tous dans la même galère, hein !
"Elle va regarder nos cahiers ???
- Elle va nous poser des questions ???
- Et qu'est-ce qu'on fait si on ne sait pas répondre ???
- Et qu'est-ce qu'elle va dire quand il verra mes mauvaises notes ???
- Elle va parler à nos parents ???
- C'est elle qui dit si on pourra passer en 6ème ???"

Devant le flot de questions angoissées, je n'ai pu qu'être absolument honnête. Qu'est-ce que vous voulez, j'arrive pas à raconter des carabistouilles !
" OOOoooooooh ! On se calme ! Ce n'est pas vous qu'il vient voir, c'est moi. Quand on est enseignant, on est inspecté régulièrement pour voir si on répond correctement aux exigences du Ministre de l'Enseignement.
- Et elle vous met une note ?
- Oui, elle me met une note qui augmente petit à petit au fil des années... Bref, vous, vous n'avez qu'à être comme d'habitude, faire votre travail, répondre quand je vous interroge, être sages et polis et ça sera parfait."

La veille, j'ai donné du travail pour le lendemain : revoir une leçon de numération sur les fractions et faire un petit exercice d'entraînement pour vérifier si c'est bien compris.

Arrive la Dame. Elle s'installe et je poursuis le cours commencé, sur les fractions, donc.
Au bout de la phase d'investigation, je leur demande de prendre leur cahier d'entraînement pour faire un ou deux exercices dont je donne les références.
"Mais ! On les a déjà fait !
- Ah bon ? Et bien faites les deux suivants, alors...
- On les a fait aussi !
- Et les suivants ?
- Aussi !
- Comment cela se fait-il (petit instant de solitude - je suis hallucinée et craint que Madame l'Inspectrice n'aille imaginer que je refais une leçon déjà faite en avant-première !).
- Bah, tu nous as dit de réviser les fractions pour aujourd'hui, alors nous, on a fait tous les exercices du livre pour être sûrs !
- ........... Bien bien bien, je vais donc vous inventer un exercice spécialement pour aujourd'hui, ce qui ne vous posera certainement aucun problème, puisque vous avez si bien travaillé !"

La matinée s'est extrêmement bien passée. Les agités ont été sages comme des images ; les distraits, attentifs ; les dormeurs, éveillés : que du bonheur.
Madame l'Inspectrice m'a fait des commentaires peu formateurs (je crois qu'elle ne connaissait pas grand chose au cycle III, plutôt spécialisée en maternelle où elle prenait plaisir à traumatiser les enseignantes qui sortaient de l'entretien en larmes). Mais elle m'a mis une excellente note. Je reste d'ailleurs persuadée qu'elle a noté les élèves plutôt que moi : des enfants si sages et si travailleurs !
La première chose que m'ont demandée mes élèves au cours suivant a bien évidemment été : "T'as eu combien ?"

Bon, après on m'a expliqué que ça n'était pas super d'avoir une si bonne note dès le début, parce que ça ralentirait ma progression par la suite (!). Mais bon. Rin-nafout' hein.
C'est fait, c'est fait, et bien fait ! Là !
:oD

11 commentaires:

Sophie a dit…

Bon courage pour cette inspection! Pourvu que la note soit bonne et que les péripéties nous soient racontées!

(ps : premier commentaire de ma part)

mamyvette a dit…

2 p'tites anectodes :
1/l'inspectrice s'installe au fond de la classe de CP, une petite dit à la maîtresse "maîtresse, t'as vu tout ce qu'elle déballe la vieille dame!!!!!"

2/ en clis, j'avais averti mes élèves de la venue d'un inspecteur... un petit lui a demandé "c'est vrai qu't'es inspecteur?"... "oui"... "et t'as pris ton révolver??????"

mamyvette a dit…

"anectodes"???????
anecdotes!!!!!!!

Bellzouzou! a dit…

et d'autres mémorables encore:

http://bellzouzou.blogspot.com/2006/03/inspection.html

(entre copines, on se raconte ses accouchements, entre copains son service militaire et entre instits ses inspections!)

Bellzouzou! a dit…

http://bellzouzou.blogspot.com/2006/03/inspection.html

c'est mieux comme ça

Bellzouzou! a dit…

http://bellzouzou.blogspot.com/2006/03/inspection.html

Bellzouzou! a dit…

pinaiiiiiiise, mon lien y marche paaaas!!!

kaliuccia a dit…

Ohhhhhhhhhhhhhhhhh mais c'est trop mignon !!!!
Non non mais ça nous parle à nous aussi qui ne sommes pas du métier ! D'abord parce que nous avons été des élèves (et je me souviens que j'avais super peur des inspecteurs) ensuite parce que certains sont parents et donc .. .d'élèves !
Et Timousse, une année, le directeur voulait carrément le retirer de la classe pendant l'inspection. Il a changé d'avis au dernier moment.

Et Timousse s'était super bien tenu ce jour là !!!

Mistinguette a dit…

> Kali
On peut copier ton lien sur sa barre d'adresse : on arrive très bien sur ton article.
Sinon, comme ça, ça marche encore mieux : clique ici !

Mistinguette a dit…

> Bellzouzou
Pardon, j'ai dit Kali, c'est à toi que je m'adressais ! Merci pour ton article, je vais de ce pas le lire (devant tant d'insistance ! :oD)

> Kali
Enlever un élève très turbulent de la classe, ça peut sembler une tentation alléchante, mais ça n'est évidemment pas une solution ! D'autant que ces enfants là sont souvent les plus attachants, et qu'ils sont capables, comme ton fiston, de donner le meilleur d'eux-même dans les grandes occasions !

> Mamyvette
Electrode ???

> Sophie
Bienvenue dans les comm. de ce blog ! Le bloggeur étant par définition "addict" des commentaires, n'hésite pas : plus y'en a, mieux c'est :o)

Mistinguette a dit…

> A tous
Allez lire l'article de Bellzouzou (j'en ai mis le lien plus haut) : c'est à hurler de rire. Et c'est rien que de la vérité vraie ! Que du bonheur !