Rechercher dans ce blog

mercredi 23 janvier 2013

Vélocipède

Ami Lecteur, tu n'es pas sans savoir que je me déplace dans la Grande Ville en vélo.
Et ce, depuis plusieurs années.
Je me suis fait voler un certain nombre de coursiers. J'attache donc doublement celui du moment (que j'ai piqué à Monfiston depuis que le dernier a été dérobé presque sous mes yeux).

L'autre jour, donc, allant au Centre de Formation des Maîtres (oui, je sais, ça ne s'appelle plus comme ça, mais j'aime bien !), l'autre jour, donc, je gare la bête dans un râtelier prévu à cet effet et je le double-cadenasse.
Or donc, ce râtelier était extrêmement serré et très encombré.
Je déjeune avec Macopine et nous allons de concert participer à la réunion prévue.

Je m'extraits à l'heure et me précipite pour récupérer ma monture, ayant calculé mes horaires au plus juste, ce qui est l'avantage des déplacement à vélo. Je devais, dans la foulée, emmener Malouloute à l'hosto, consulter un orthopédiste pour clore un épisode douloureux (pied + escalier + chute = fracture d'un cartilage de croissance).

Mais... c'était sans compter sur mon étourderie et la petitesse des gens de la Grande Ville.
Ecoute plutôt, et juge donc.
J'arrive à l'emplacement de ma bicyclette, défais rapidement mes antivols et m'aperçois, misère, que j'avais par mégarde encerclé le vélo voisin, l'empêchant ainsi de partir...
Et qu'a fait le propriétaire de la bécane en question ? Et bien, pour passer sa colère et se venger bassement, il a fait de même.
Et donc, quand j'ai voulu partir à mon tour, je ne l'ai pu, retenue par la chaîne du furieux !

Tu imagines sans peine toutes les conséquences : la course pour attraper un bus, l'appel à ma fille pour qu'elle me rejoigne à l'arrêt d'un autre bus, avec l'espoir inutile d'arriver quand même à l'heure à l'hôpital. L'obligation d'aller le lendemain en métro à l'école (compter 30 minutes au lieu de 10). Et en sortant de cours, retour à la case départ, en espérant que le vengeur à deux roues ait récupéré son vélo et libéré le mien... ce qui était effectivement le cas, ouf !

Beaucoup de temps et d'énergie dépensés pour un instant d'inattention.
...

Au fait, Ami Lecteur, toi, si tu avais trouvé ton vélo prisonnier par mon cadenas, qu'aurais-tu fait ?
:o)

19 commentaires:

La maîtresse des petits a dit…

hi hi hi - je ne connaissais pas les pbmes de stationnement des vélos!

Dvorah a dit…

Votre message est "horrible" parce qu'il nous force à nous poser la question et que la réponse parfois peut nous horrifier...c'est mon cas!! Je dois malheureusement dire que je crois que j'aurais fait comme la personne....Je peux etre assez mauvaise et vindicative parfois.... J'ai honte!!

Zozostéo a dit…

Si j'en avais eu l'idée, ce qui n'est pas sur, j'aurais probablement fait comme l'autre propriétaire, c'est vrai...
ou bien laissé un mot.
Ou bien râlé bien fort (plus ou moins fort selon mon état et le serrage de l'emploi du temps) et c'est tout.
Mais finalement, là, cela vous a embêté tous les 2. Pas de gagnant!

Armand a dit…

Chère Mistinguette,
Il y a une bouche de métro près de chez moi.
Un cycliste avisé a trouvé une méthode pour que personne ne lui vole son vélo.
Il l'attache chaque matin à la balustrade qui surplombe l'escalator. Quand quelqu'un veut prendre le métro, il peut admirer, à bonne hauteur, le véhicule qui pendouille au plafond!
Le soir, il ne lui reste qu'à soulever et à partir...
La sécurité vient, je crois, du manque de discrétion de l'antivol.
J'ignore si c'est autorisé!
Amitiés
P.S. Il doit y avoir des inconvénients car le cycliste n'a (jusqu'à présent) aucun émule!

Bellzouzou a dit…

Il m'est arrivé il y a peu, j'en ai causé sur mon blog, un mercredi de grande fatigue (pléonasme) et de grand encombrement au ratelier, d'attacher un vélo en même temps que le mien; un beau papa, bébé dans les bras ( le vélo accroché était muni d'un siège bébé à l'arrière...) m'attendait à mon retour, avec son plus beau sourire car il n'avait pas attendu longtemps semble-t-il, et était très soulagé de me voir arriver!
je trouve "rigolo" qu'on accroche ton vélo en représailles, hum. A ta place je crois que j'aurais laissé un petit mot d'excuse gentil, histoire que l'autre con ne me crève pas les pneus avant de repartir le lendemain, voire mes coordonnées, on ne sait jamais, s'il avait été beau garçon ;-)

La maîtresse des petits a dit…

Oh la la... aucun commentaire de compassion...

Agdel a dit…

Oh, jamais, jamais je ne me serais vengée ainsi… j'ai eu longtemps peur d'attacher un bout du vélo de mon voisin avec le mien. Tiens, tu m'as inspiré un article, du coup !

Loulou a dit…

J'aurais pesté contre le scrogneugneu de "BIIIIIP" qui avait fait cette bêtise mais comme je ne suis pas d'un naturel revanchard, je n'aurais pas rendu la pareille !

stef a dit…

J'aurais pesté, maugréé et ... je me serais bassement vengée ...je crois ;-)

stef a dit…

Même pas vrai ! J'aurais pesté et j'aurais été très em...dée. J'en aurais parlé à tous ceux et celles que je connais et cela se serait terminé en bonne blague qu'on raconte à l'occasion de soirée entre amis ou en famille. :-D Ça j'en suis certaine !

Céleste a dit…

Alors moi, je n'aurais pas du tout fait comme ça. J'aurais plutôt sauté sur ton vélo pour le défoncer à grands coups de pieds... Et après j'aurais enlevé les roues et aussi, j'aurais enduit les miettes du cadre de superglue dans l'espoir que tu te colles les doigts dessus en revenant. Et peut-être que j'aurais uriné sur ton cadenas, dès fois que tu songerais à le récupérer.
C'est pour ça que je ne me déplace qu'à pieds :-)))

mamyvette a dit…

surtout, surtout... bien faire gaffe de ne jamais, non JAMAIS se garer à côté de Céleste.....
sinon, ce que j'aurais fait, en premier, pleuré, téléphoner à qqu'un pour couper (mais est ce possible) l'antivol!!!!

La noiraude a dit…

J'aurais ronchonné, pesté contre l'étourdi(e) mais c'est tout. J'en aurais surement parlé aux copines au prochain apéro (tu t'rends compte! font attention à rien, les gens, rahhh!!!)

Mais je n'aurais pas cherché vengeance. Ce n'est pas dans mon caractère, je râle, voilà tout.

le dinosaure a dit…

Je crois que j'aurai râlé fort (je fais ça très très bien!) et je crois qu'après j'aurai passé une annonce dans ce fucking centre de formation (désolée, j'ai de très mauvais souvenirs dans cet endroit...) en demandant au gentil monsieur de venir libérer ma monture maintenant que j'avais libéré la sienne!

la crapaudine a dit…

bah je ne sais pas... mais .a fois où prête à partir, après avoir décadenassé, mis les loupiottes, essuyé la selle et appuyé sur la pédale.. dand le vide parcequ'on avaot jujé bon de me la dérober, comment dire, j'ai juré comme Prunelle après le passage de la mouette de Gaston dans un grand jour !

Mamanlit a dit…

J'aurais pesté, j'aurais ragé et j'aurais mis un mot avec mon numéro de tel si je ne pouvais pas attendre... et si je t'avais vu, tu te serais fait lyncher sur la place publique.
je ne suis pas une tendre non non non...
(en revanche, je n'aurais jamais eu l'idée d'accrocher mon vélo au tien en représailles...)

Mistinguette a dit…

> La maîtresse des petits
...et encore, on ne t'a pas raconté les selles volées, les vélos envolés, les pédales disparues, les pneus éclatés, les chutes mémorables... Ah, si, les chutes, c'est fait !
:o)

> Dvorah
Vous avez été la première à oser avouer vos penchants vindicatifs... mais à lire la suite, vous n'êtes pas la seule !
:o)

> Zozostéo
Râler très fort, OK ; laisser un mot, certes. Mais agir en représailles, c'est d'un autres acabit !
Fallait-il un gagnant dans cette histoire ?... ou deux perdants ??? Pffff !
:o)

> Armand
Le système n'est pas sot... mais il demande une certaine musculature assortie à une dextérité affirmée ! Ce qui n'est pas mon cas !
:o)

> Belzouzou
Je me souviens de ton histoire à présent ! Ce qui me fait dire que je ne suis pas la seule étourdie sur Terre !!!
J'ai bien pensé à laisser un mot d'excuse, mais :
1/ J'étais extrêmement pressée, du fait de l'immobilisation de mon moyen de transport.
2/ L'attitude de revanche employée par ma victime ne m'a pas incitée à la repentance : la vengeance a dû suffire à contenter cette personne, il me semble !

> La Maîtresse des Petits
C'est vrai ça ! Crotte alors !!!
:o/

Mistinguette a dit…

> Agdel
Aaaaah ! Enfin quelqu'un qui me comprend !
Je dois avouer que je ferai particulièrement attention à présent : c'est une mésaventure qui ne m'avait même pas effleuré l'esprit jusque là !
:o)

> Loulou
Voilà ! Moi aussi !
J'étais d'ailleurs rudement embêtée pour le furieux... en dehors d'être vraiment em**erdée par sa vengeance malvenue.

> Stef
Oui, ça fait une bonne histoire à raconter, même si, sur le moment, c'est franchement handicapant !
:o)

> Céleste
J'AI PEEEUUUUUURRRRR !
Dire que nous habitons dans la même ville ! Je crois que je vais être très attentive à présent, des fois que je te croiserais !!!
Brrrrr !
:o)

Mistinguette a dit…

> Mamyvette
Oui, je vais tâcher d'éviter Céleste, autant que possible !
:o)

> La noireaude
Tout pareil... il faut quelques bons sujets de conversation pour l'apéro, moi j'dis !
:o)

> Le dinosaure
Oui, enfin, c'est surtout dans le café face au râtelier que j'aurais dû mettre une annonce... encore aurait-il fallu que j'en eusse le temps (!), mais sans vélo, condamnée aux transports en commun, je ne l'ai pu...!
(mon centre de formation, il est top, sympa, attentif à tous, empathique... fallait bosser dans le privé ! Hinhinhin !).
:o)

> La Crapaudine
Alors là, plus de pédale, c'est fort ! Monhomme à moi, il s'est retrouvé sans selle... pas mal non plus : retour en danseuse, ça muscle !
:o)

> Mamanlit
Euh... A la réflexion, je préfère qu'on attache mon vélo plutôt que d'être lynchée sur la place publique !
:o)