Rechercher dans ce blog

jeudi 20 juin 2013

Système D

Ce matin, Ami Lecteur, une anecdote qui te confortera dans l'idée qu'il ne faut jamais se laisser arrêter par un obstacle, mais bien chercher des solutions pour le surmonter.

Anecdote [ON]
Tout commence dans ma classe de CP que tu commences à connaître un peu.
On est en demi-groupe (la moitié de la classe est en anglais avec Superteacher).
Les enfants se déplacent pour aller chercher leur cahier d'écriture dans leur casier mural, il y a donc quelques mouvements dans la classe, puis chacun se met au travail. Le groupe est calme et l'activité commence dans de bonnes conditions.
Pourtant, un enfant lève la main et sans attendre me dit "Maîtreeeeesse, An il a coupé les cheveux de Bat !"
Je fronce les sourcils.
Un second réitère quelques secondes après (c'est la fameuse "réplique" bien connue du tremblement de terre).
Mon regard se fait sombre.
Je m'approche d'An, qui justement rechigne à ouvrir son cahier. Et là, KESKE J'VOIS PAR TERRE ???

Une magnifique mèche de cheveux châtains, tout à fait dans le style de ceux de Bat, assis à l'autre bout de la classe, et qui semble très absorbé dans sa page d'écriture.
Je sors sur le pas de la porte avec An, la mèche à la main, et le somme de s'expliquer.
"C'est Bat qui me l'a demandé, s'exclame-t-il en tout innocence !"
Je fais venir Bat qui nie... Et je les envoie tous les deux, la mèche à la main, s'expliquer avec Madirlo : j'ai d'autres chats à fouetter !

A l'heure du déjeuner, débriefing de Madirlo
Les deux garçons se sont expliqué très honnêtement.
An a une passion pour les cheveux. Il aime, le pouce dans la bouche d'un côté, caresser la tête d'un camarade à porté de main, comme on laisserait aller ses doigts dans la fourrure de son chat.
Et là, ce matin, les cheveux de Bat sentaient si bon la piscine !
Trop dommage que Bat ne puisse en profiter... vu leur courtitude... (j'invente les mots que j'veux !).
Mais non, An ne se laissera pas arrêter pour si peu : il a la solution !
Couic ! Une bonne mèche prélevée au hasard permettra à Bat de sentir ses propres cheveux sans attendre qu'ils aient suffisamment poussé pour atteindre son nez.
Astucieux, non ?

Madirlo s'est mordu les joues pour ne pas rire.
Elle les a vertement savonnés et les a renvoyés dans la classe.
Ils se sont mis au boulot sans piper.
La chance, dans cette histoire, c'est qu'on ne peut deviner, en regardant Bat, qu'une mèche manque dans sa chevelure.
Ouf !
Anecdote [OFF]

5 commentaires:

stef a dit…

Tu m'as redonné le sourire ;-) Sympa que ta dirlo soit toujours dispo pour ces cas-là ... la nôtre est rarement présente (dirlo de 2 écoles et souvent en réunion à la commission scolaire) résultat, gestion du prof tout seul ... pas très efficace et surtout TRÈS frustrant. :-p

Armand a dit…

Chère Mistinguette,
Comme je suppose que tu ne boudes jamais très longtemps, je me permets de commenter à nouveau...
Alors, ma constatation: je suis chauve et, même avec de la bonne volonté, personne ne pourrait prélever une mèche de mes rares cheveux ayant résisté aux outrages du temps!
Pourtant, par mes impertinences, je mériterais parfois d'être tondu (boule à zéro)!
Amitiés
P.S. Dois-je encore rester à genoux, dans le "coin" (surtout qu'il y a une longue file d'attente pour ce petit purgatoire)?

Mistinguette a dit…

> Stef
Oui, Madirlo fait ce qu'elle peut pour être disponible, même si ça n'est pas toujours facile...
Elle est assez exceptionnelle !
:o)

> Armand
OK, vous pouvez vous relever, Môssieur Armand... mais plus d'impertinences, hein !
:o)

Mimi-Je Rêve a dit…

J'allais le dire, j'aimerais pouvoir me "délester" de ces petits conflits quotidiens qui prennent du temps et de l'énergie en classe... Chez nous la dirlo n'a pas de décharge, donc spa possible. Parfois, lors d'une récré, changer d'adulte permet d'avancer "l'enquête"..

Ceci dit, l'astuce de l'apprenti coiffeur est juste excellente d'imagination !!

Anne a dit…

C'est horrible!! Je n'arrive plus à commenter chez les copines!!! Et si l'on se voyait en vrai?
http://blogallet.blogspot.fr/2013/06/blogorencontre-les-dates.html